Chateau Vin

Edition du 04/10/2016
 

Maison RIVIERE, Propriétaire

Exemplaires

Clos des MENUTS

Ici, on cultive et valorise plus de 100 ha dans la région bordelaise. 


En trente ans, Jean-Pierre et Philippe Rivière ont constitué un vrai domaine, fait de propriétés distinctes, chacune ayant sa spécificité. Dans les années 50, le Clos des Menuts, ne comptait qu'un seul hectare. Aujourd'hui, il s’étend sur 25 ha tout près des remparts de la cité médiévale, pour l'essentiel à l'ouest de la commune. Situé au cœur même de Saint-Émilion, le Clos des Menuts possède de superbes caves médiévales monolithes à température constante de 12°. Il y règne une “religiosité” propice au vieillissement de ces grands crus en fûts de chêne. En 1978, il s’agrandit d'installations rénovées à l'extérieur du village. Le Clos des Menuts, fleuron des frères Rivière, est le laboratoire expérimental de l'ensemble des propriétés. Ainsi, en 1997, il a bénéficié en précurseur de vendanges manuelles en cagettes qui seront plus tard appliquées à toutes les exploitations, comme la culture raisonnée, généralisée en 2001 à l'ensemble du Clos des Menuts. “Toutes nos terres ne se ressemblent pas, précise-t-on ici. Depuis 2001, nous avons repensé nos méthodes de culture en fonction de ces différences, dues principalement à leurs particularités géologiques. C’est ainsi que nos traitements phytosanitaires sont particulièrement contrôlés et compatibles avec les bonnes pratiques de la culture raisonnée. Ainsi, la plupart de nos parcelles sont enherbées, ce qui a pour principal avantage de réduire significativement les doses d’herbicide, d’une part, alors que l’herbe retient les produits de traitements, d’autre part. Tous les traitements utilisés sont estampillés “respectueux de l’environnement” et afin d’assurer une totale traçabilité sur la conduite des vignobles, chaque intervention est soigneusement consignée. C’est en tenant compte de la nature même de chaque terre, que ce travail prendra pleinement son sens. Ainsi, un sol de graves comme celui de notre Château Moulin de Lavaud, est peu propice à l’enherbement et devra donc faire l’objet de vendanges vertes en juillet et en août, visant à éliminer les raisins en surnombre. Nécessairement plus “sévères”, elles sont garantes d’un strict contrôle des rendements. Ce sont parfois des travaux d’envergure comme la reconstitution des parcelles, le drainage comme cela fut entrepris pour le Château Haut-Piquat ou le remplacement complet des vignes qui permettront aux terroirs d’exprimer tout leur potentiel. Les bonnes pratiques doivent également se retrouver pendant toute la conduite du vignoble et, lors, de ce moment si particulier, que constitue les vendanges. Pour le Clos des Menuts, c’est un effeuillage manuel, 45 jours avant la récolte qui viendra soutenir la maturité de nos raisins. La taille Guyot double, les vendanges manuelles transportées en cagettes jusqu’au cuvier où s’opère un second tri des meilleures grappes…” Ces efforts se retrouvent dans ce très beau Saint-Émilion GC Clos les Menuts l’Excellence 2010 (belle étiquette orange vif), issu des plus anciennes parcelles, avec ces arômes caractéristiques d’épices et de griotte, un vin superbe, bien charnu, typé, de couleur grenat, savoureux en bouche, concentré, gras et persistant, avec un beau volume en finale.  Savoureux Saint-Émilion GC 2012, de couleur grenat soutenu, d’une belle intensité, très parfumé (framboise, épices), alliant distinction et richesse. Le 2011, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, dégage un nez distingué et persistant de fruits noirs et d'épices, et des tanins bien enveloppés. Succulent 2010, avec des notes de prune surmûrie, dense et bien corsé, ferme en bouche, aux tanins veloutés mais bien présents. Le 2009, parfumé, persistant, associe finesse et richesse aromatique, au nez de pruneau, de cannelle et d’humus, de bouche veloutée, d’excellente évolution. Remarquable 2008, structuré, au nez persistant où dominent des notes de cassis, de griotte et d’épices, un joli vin long en bouche, très classique, d’excellente évolution. Le 2007, très parfumé, typé, fort bien élevé, marie couleur et matière, un vin au nez expressif à dominante de pruneau et d’humus, aux tanins moelleux, charmeur. Le 2006 commence à se goûter très bien, de couleur intense et sombre, avec des arômes puissants et subtils où s’entremêlent les épices, les fruits rouges et les baies sauvages, de bouche charnue. Goûtez aussi le Graves Château de Callac rouge, régulièrement réussi comme le Lalande-de-Pomerol Château Moulin de Lavaud, ou le Lussac-Saint-Émilion Château Haut-Piquat.

   

Maison RIVIERE, Propriétaire

Famille Rivière
Rue de L'Abbé-Bergey
33330 Saint-Émilion
Téléphone : 05 57 55 59 59
Télécopie : 05 57 55 59 51
Email : mriviere@riviere-stemilion.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT VALLEE DU RHONE
e_vallee-du-rhone.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
FORTIA (BI)
MONT-REDON (BI)
André MATHIEU (BI)
ABBE DINE
JACUMIN (Bl)
SAJE (Bl)
BEAUCHENE
LES 3 CELLIER (Bl)
La MEREUILLE
CLOS SAINT-PIERRE
TOUR SAINT-MICHEL
CHARBONNIERE
HAUT DES TERRES BLANCHES
SABON ROCHEVILLE
SOLITUDE
SERGUIER (Bl)
BOIS DE BOURSAN
GRADASSI
JULIETTE AVRIL
MASQUIN
GIGONDAS
VACQUEYRAS
VENTOUX

ARNOUX (Va)
CHAMP-LONG (Ve)
GARRIGUE (VA)
MOULIN (Vi)
TARA (Ve)
Pierre AMADIEU (Gigondas)
DEURRE (Vi)
PESQUIÉ (Ve)
CAMARETTE (Ve)
CLOS des CAZAUX (Va)
CROIX DES PINS
ENCHANTEURS (Ve)
ERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
ROSIERS (CR)
LEVET (CR)
4 VENTS (Cr-H)
BRUYERES (Cr-H)
CARABINIERS
DUCLAUX (CR)
JABOULET (Cornas)
JONCIER (L)
SAINT CLAIR (Cr-H)
TROIS COLOMBES LES RAMEAUX (Cn)
OR ET DE GUEULES (Cn)
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
LUBERON
FONTVERT (Lu)
Gilles FLACHER (SJ)
GRANGIER (CO)
LA VERRERIE
PEYRE (Lu)
PICHON (CO)
ROYERE (Lu)
CANORGUE (Lu)
MONTINE (GA)
POULET (Die)
AURETO (Lu)
FONTENILLE (Lu)
GUY FARGE (SJ)
ROUCHIER (SJ)
JAQUES FAURE (Die)
BIZARD (GA)
PUY DES ARTS (Lu)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

ALARY (BI)
REDORTIER
AMAUVE
BEAUVALCINTE
GAYÈRE
LAURIBERT
VALERIANE
MOULIN POURPRÉ
BERNARDINS
CHAPELLE
CROIX BLANCHE
MAGALANNE
SAINT-ESTÈVE
CHATEAU VIEUX
CLAVEL
CAVE DE GRAVILLAS
Cave SAINTE-CÈCILE
ROLIÈRE



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
NALYS*
GIGONDAS
VACQUEYRAS
VENTOUX

PUY MARQUIS (VE)*
(PIERRE DU COQ*)
PÉQUELETTE (Vi)
ERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
VALCOMBE (Cn)
(MOURGUES DU CRES (Cn))
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
LUBERON
COULET (CO)
COTES-DU-RHONE
DIVERS

AURE
BONUM VINUM*
COLLINES*
FAVARDS
(CABASSE)

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHATEAUNEUF-DU-PAPE
LOU FREJAU
BANNERET*
BRUSQUIÈRE*
GIGONDAS
VACQUEYRAS
VENTOUX

(SAINT-VINCENT (Vi))
TERRA VENTOUX
ERMITAGE
CÔTE-RÔTIE
LIRAC/TAVEL
COST.NÎMES
SAINT-JOSEPH
CORNAS/CONDRIEU
LUBERON
(Baron d'ESCALIN (GA))
COTES-DU-RHONE
DIVERS

(CAVE DE VISAN)
FONTSEGUGNE*
MARTIN
TAVERNEL

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine STOEFFLER


Un domaine entièrement en culture biologique depuis 2000 (complété entre temps par la biodynamie). La pureté, l’équilibre et la personnalité dans chacun des crus sont privilégiés, et la même attention est portée à tous les vins du plus simple Sylvaner aux vins les plus nobles : maîtrise de rigueur et des rendements (travail du sol et amendements organiques pour la vie du sol, recherche de petits raisins bien mûrs), récolte manuelle, pressurage doux et lent, fermentation naturelle (entre 1 et 6 mois), aucun adjuvant de vinification. Sulfite uniquement avant la mise en bouteilles pour les vins secs. Élevage sur lies fines avec bâtonnage (environ 1 an en foudre de chêne), très légère filtration avant mise en bouteilles. Excellent Riesling Grand Cru Kirchberg de Barr 2013, alliant des notes florales et fruitées, franc au nez comme en bouche, un vin puissant, de bouche pleine. Le Pinot noir Salzhof Nature 2013 est d’une belle couleur grenat pourpre, très parfumé, harmonieux, au nez de mûre et de sous-bois, un vin bien corsé. Le Gewurztraminer 2013, suave et sec à la fois, est un vin puissant et corsé, où s’entremêlent les épices et les fleurs fraîches, tout en bouche, de finale fraîche et fruitée. Joli Pinot gris lieu-dit Salzhof 2013, très agréable, plein de charme, alliant puissance et finesse, au nez intense de rose et d’amande.  Beau Gewurztraminer Grains Nobles 2011, ample, classique, un vin développant des arômes de coing, de miel et de fruits confits, qui associe finesse et structure.

Vincent Stoeffler
1, rue des Lièvres
67140 Barr
Téléphone :03 88 08 52 50
Télécopie :03 88 08 17 09
Email : info@vins-stoeffler.com
Site personnel : www.vins-stoeffler.com

Clos du PÈLERIN


Le vignoble est dans la famille depuis 3 générations (5 ha, essentiellement plantés de Merlot à 80 %, le Cabernet franc et le Cabernet-Sauvignon se partageant à parts égales les 20 % restants). “Nous avons la chance d’être sur une belle veine de terroir riche en crasse de fer, et avons aussi beaucoup de vieilles vignes, certaines ont même 50 ans”, précise Norbert Egreteau. C’est leur fille cadette Laetitia qui reprend l’exploitation. Fidèle à lui-même, leur Pomerol 2014 est un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, riche en couleur comme en matière, au nez de cerise et d’humus, un millésime très équilibré, classique. Le 2013, où la finesse prédomine, avec ces notes très caractéristiques de fruits légèrement confits, aux tanins amples, est tout en bouche, tout en charme. Le 2012, de couleur profonde, au nez de prune et de groseille, de bouche savoureuse, avec des tanins riches et veloutés à la fois, est un vin ample et structuré, persistant aux papilles. Excellent 2011, d'un beau rouge profond, au nez persistant, aux connotations d'humus et de petits fruits noirs bien mûrs, tout en finesse tannique, ample et de bonne structure. Remarquable 2010, au nez puissant où se mêlent les épices et la prune, ample et solide, riche en couleur comme en structure, aux tanins très équilibrés, persistant, de garde. Beau 2009, qui allie finesse et charpente, au bouquet concentré, de couleur profonde, de bouche fondue où domine le pruneau confit, corsé, aux tanins enrobés. Le 2008 est de belle matière, de truffe et de cuir, d’un équilibre soyeux, complexe, avec ces nuances de fruits rouges bien mûrs et une touche de cannelle caractéristique. Le 2007, très parfumé, très rond, ample au nez comme en bouche, très réussi, aux tanins fondus, permet d’attendre l’évolution des millésimes précédents.

Josette et Norbert Égreteau
3, chemin de Sales
33500 Pomerol
Téléphone :05 57 74 03 66 et 06 45 02 35 59
Télécopie :09 70 61 56 76
Email : egreteau.norbert@orange.fr

Domaine Alain GEOFFROY


Un domaine familial depuis 5 générations, de 45 ha. Alain Geoffroy perpétue un savoir-faire ancestral (45 ha). Il a su s’entourer d’une équipe jeune et passionnée pour faire évoluer et pérenniser ce magnifique patrimoine familial: son épouse, Cathy Geoffroy (directeur général), sa fille, Nathalie (responsable commerciale France), le responsable de cave, Cyrille Mignotte, et le directeur export, Pascal Sailley. “En 2015, les jus étaient très beaux, nous explique Alain Geoffroy, il n'y a pas eu de grêle d'où une parfaite concentration, des vins tendres avec peu d'acidité et en quantité traditionnelle, en bref, toutes les conditions étaient rassemblées pour "l'optimal". Un bâtiment de stockage pour accueillir une nouvelle mise en bouteilles a été terminé récemment. Récompenses obtenues : médaille de Bronze à l’International Wine Challenge pour le Chablis 2014 et Médaille d'Argent au Japan Wine Challenge, Médailles d'Argent encore aux deux mêmes concours pour notre Chablis Beauroy 2014. On poursuit avec une médaille d'Or aux Vignerons Indépendants à Paris et une d’Argent au Burgondia Beaune pour le Beauroy 2013, deux médailles d’Argent (Féminalise et Chardonnays du Monde) pour le Chablis 2013.” Beau Chablis Premier Cru Beauroy 2014, élevé en fûts de chêne (vignes de 30 à 45 ans, sol kimméridgien, vinification classique en cuves thermorégulées et élevage en cuves), un vin de jolie robe dorée, est de belle vinosité mais avec cette nervosité persistante, de bonne bouche, aux notes de tilleul et d’agrumes mûrs, que l’on peut déboucher, notamment, sur des petits escargots gris rissolés ou une terrine de volaille en gelée. Le 2013 est intense au nez comme en bouche, charmeur avec ces notes de fruits secs et de coing, très agréable en finale. Le 2012 se goûte toujours très bien, de robe claire, avec cette fraîcheur florale doublée de nuances fruitées, un vin très réussi, où s’entremêlent les fruits et le lis en finale. Le 2011 est distingué, d'un grand classicisme, marqué par des notes de fruits mûrs et de fleurs blanches. Le Chablis Premier Cru Vau-Ligneau 2014, un vin minéral avec des notes d’amande, de fruits secs et de miel, associe nervosité et souplesse aux papilles. Beau Chablis Premier Cru Fourchaume 2013, très caractéristique de son terroir, qui dégage des notes minérales, aux accents de citron et d’agrumes, un vin de bouche puissante et persistante, de belle robe, ferme et suave en bouche, d’une jolie finale, tout en séduction. Le 2013 se goûte toujours très bien, avec cette nervosité qui s’allie à une souplesse certaine, de belle bouche aux notes de lis, de poire et de fruits secs, tout en persistance. Il y a également le Chablis Vieilles Vignes, de bouche florale et subtile, aux arômes de noisette et d’amande grillée, charmeur.  Visitez leur musée de la vigne et du tire-bouchon.

Nathalie Geoffroy
4, rue de l'Equerre
89800 Beines
Téléphone :03 86 42 43 76
Télécopie :03 86 42 13 30
Email : info@chablis-geoffroy.com
Site personnel : www.chablis-geoffroy.com

CHAMPAGNE ELLNER SAS


Fondée au début 1900, la Maison Charles Ellner, est aujourd’hui gérée par la 3ème génération alors que la 4ème y a déjà pris une part très active depuis plusieurs années. Elle a su évoluer et grandir en préservant son identité et son savoir faire familial. Pour mémoire, Charles-Émile Ellner créa, au début du siècle, sa propre maison. Et, parmi ses successeurs, son fils Pierre, qui a été la véritable “locomotive” de la maison, a su transmettre à ses enfants cette passion pour la terre et le vin. Michel, plus attaché aux valeurs de la terre, s’est très souvent retrouvé aux côtés de son père et ils ont constitué le patrimoine de leur maison. Il a été suivi par ses deux fils Arnaud, maître de chai et Frédéric, directeur du vignoble. Jean-Pierre s’est vu confier la tâche administrative qui devenait de plus en plus lourde. Le vignoble couvre une superficie de 50 ha répartis sur une quinzaine de communes. La diversité, la richesse, la finesse de nos cuvées attestent de notre volonté de placer nos Champagnes au plus haut de l’échelle qualitative. La fidélité que nous accorde notre clientèle française, témoigne de la régularité et de la constance de nos Champagnes au fils des années. Toujours à la recherche de nouvelles opportunités, notre société a su développer ses marchés à l’exportation, secteur qui représente actuellement près de 60% de ses ventes. Voilà un formidable Champagne Séduction Millésime 2006, 75% Chardonnay, partiellement vieilli en vieux fûts de chêne, 25% Pinot Noir, dosage 6 g/l, où se retrouvent les fleurs et les fruits secs, bien équilibré et harmonieux, dense, de bouche puissante, aux notes subtiles d’agrumes, de narcisse et de pain grillé, un Champagne racé, ample, à prévoir sur une daurade aux girolles ou des quenelles de volaille aux épinards, notamment. Le 2005, 69% Chardonnay (Avize, Tauxières et Epernay) partiellement vieilli en vieux fûts de chêne, 31% Pinot Noir(Rilly, Epernay et Sermiers), dosage 6 g/l , bien spécifique à ce millésime puissant, une cuvée d’exception fraîche et fruitée, avec une mousse légère et parfumée, des arômes délicats avec des nuances de rose, de genêt et d’amande. Excellent brut Premier Cru (toujours Chardonnay majoritaire), qui développe un nez de noisette fraîche, de bonne bouche, mêlant distinction et rondeur, un Champagne vineux mais en même temps tout en finesse, opulent et parfumé, aux notes de fruits macérés. Il y a aussi ce Champagne Prestige Millésime 2006 (72% de Chardonnay sélectionné sur les vignobles de Moussy, Tauxières et Avize, 28% de Pinot Noir provenant d’Epernay et de Moussy, dosage 8 g/l). Pas de fermentation malolactique. Un grand vin de robe or pâle, aux reflets verts, une cuvée offrant une bulle fine et persistante, qui présente une belle complexité mêlant les notes de fleurs blanches et de citron pour finir sur des saveurs subtiles d’amande douce dues à un long vieillissement en cave. Un Champagne nerveux, qui révèle une finale délicate onctueuse et soyeuse. Le 2005, 65% Chardonnay (Avize, Chouilly et Tauxières), 35% Pinot Noir (Rilly-la-Montagne, Sermiers et Epernay), dosage 8 g/l, très séduisant, aux arômes de poire et de noisette grillée, de robe jaune pâle aux reflets d’or, un vin puissant et élégant à la fois, tout en bouche, tout en finale. 

Jean-Pierre Ellner
6, rue Côte Legris
51200 Epernay
Téléphone :03 26 55 60 25
Télécopie :03 26 51 54 00
Email : champagneellner@vinsdusiecle.com etinfo@champagne-ellner.com
Site : champagneellner
Site personnel : www.champagne-ellner.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine Antonin GUYON


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “En 2014, nous raconte Dominique Guyon, nous avons eu un printemps précoce puis avons connu un épisode de grêle très important sur Volnay, Meursault, Beaune, Pernand, Aloxe-Corton… surtout sur Volnay et Meursault où c’est la troisième année que nous sommes grêlés à 50%. Heureusement, vers le 25 août, le grand beau temps est revenu avec un vent du Nord qui ventilait bien les raisins. Les conditions ont été idéales pour la maturation et l’état sanitaire des raisins, les vendanges se sont effectuées sous un grand soleil vers le 20 septembre, les raisins étaient très mûrs.
A l’élevage, les Vins blancs 2014 se caractérisent par une grande maturité avec des équilibres très intéressants, des Vins très purs, très précis, aux arômes de fleurs blanches, une bonne acidité associée à des Vins riches et gras, cela laisse augurer un joli potentiel de garde. Ce sont des Vins qui ne sont pas trop lourds, des Vins très purs, très ciselés.
Rouge 2014 : vraiment un grand Bourgogne, très belle réussite, belle couleur, notes très fruités de fruits frais, les tanins sont assez veloutés, ronds, ce sont des Vins d’une grande finesse, très typés Bourgogne, comme les 2010.
En 2013, la moitié de la Côte de Beaune a été grêlée, nous avons fait un quart de récolte, en Côtes de Nuits, nous avons récolté très peu. Finalement tout confondu, nous n’avons pas fait la moitié d’une récolte normale. Peu de raisins en Corton Charlemagne, notre rendement n’atteint que 15 hl/ha pour vous donner un exemple. Les raisins étaient très concentrés, donc nous avons réussi à obtenir une bonne maturité. Si on résume, en 2013, des Vins de très bonne qualité mais en très faible quantité. Les 2013 ont d’ailleurs très bien évolué à l’élevage. Superbes couleurs, tanins très fondus, très ronds, des Vins très équilibrés. Pour moi, le 2013 s’apparente au 2012, il y a notamment des Vins remarquables dans la Côte de Nuits. C’est assez surprenant, après la récolte délicate, on ne s’attendait pas à un tel résultat qualitatif ! Blanc 2013 : vin intéressant, gras et riche mais qui n’a pas la pureté du 2012, et 2014, un vin très accessible. Le rouge 2013 est supérieur au blanc, il ne sera pas trop tannique, les tanins sont veloutés et permettront au vin d’être agréable dans sa jeunesse. Les robes sont très sombres, arômes fins et tanins souples, une belle réussite.
Ne pas oublier les 2012, un grand millésime, les Vins sont très précis, très purs, tanins agréables, arômes de petits fruits, framboise, fraise, notes de violette et plutôt arômes de cerise dans les Côtes de Nuits. Les 2012, sont des Vins rouges délicieux et les blancs 2012 sont tout aussi réussis: riches, longs en bouche, arômes de fleurs blanches, tout à fait typés grand Bourgogne blanc, aucune déception.”
Voilà bien un formidable Meursault-Charmes Premier Cru Les Charmes Dessus 2014, aux notes complexes de fleurs, d’épices, très typé, un très grand vin subtil comme on les aime, sans artifices, complexe et gras, d’une onctuosité fine.  Le 2013 est un vin minéral avec des notes d’amande, de fruits secs et de miel, associe nervosité et souplesse en bouche, suave, d’excellente évolution. Le 2012 est gras et suave en bouche, aux connotations de pêche, de pomme, de miel et de genêt, très aromatique, très charmeur, de belle évolution, un très grand vin qui mérite une cuisine raffinée. Le 2011, de jolie robe dorée, avec cette nervosité qui s’allie à une souplesse certaine, de belle bouche aux notes de lis, de poire et de fruits secs, tout en persistance, avec cette suavité qui lui est propre. Des Vins où la minéralité s’allie au velouté, du grand art comme dans ce Puligny-Montrachet Premier Cru Les Pucelles, au nez dominé par les fruits mûrs et le pain brioché, très ample en bouche.
Splendide Corton-Charlemagne Grand Cru 2014, de bouche suave, aux notes d’amandes grillées, de musc et de miel, de robe dorée, riche et savoureux, racé et onctueux en bouche, très séducteur. 
Le 2013, où dominent le chèvrefeuille, la poire, le musc et les petits fruits secs, est tout en persistance aromatique, d’une belle longueur en bouche. Le 2012 un très beau vin, où s’entremêlent les épices et la vanille, qui associe structure et onctuosité en bouche, suave.
Le Corton Clos du Roi Grand Cru 2014, de couleur soutenue, d’une belle charpente, riche et structuré, aux connotations caractéristiques de réglisse, de sous-bois et de cerise macérée. Remarquable 2013, de bouche corsée, de belle matière, aux connotations de cerise, de sous-bois et d’épices, aux tanins étoffés, un vin velouté où l’élégance s’exprime à plein. Le 2012 est plein et riche, aux nuances de fruits des bois et aux notes giboyeuses, puissant et savoureux, un vin ample, très légèrement poivré en finale, de grande évolution. Le 2011 associe puissance et finesse, au nez complexe et persistant de fruits très mûrs et de truffe, de bouche savoureuse où l’on retrouve les sous-bois et la griotte confite, bien charnu comme ce 2010, très classique de son appellation, de robe intense, au nez dominé par la truffe et les fruits surmûris, un vin riche et distingué à la fois, dense et charmeur, de garde, évidemment. Le Corton-Bressandes Grand Cru 2014 est intense, associant finesse et charpente, un vin coloré et riche, très parfumé (truffe, groseille), tandis que 2013, riche en arômes, d’une belle structure avec beaucoup d’élégance, aux notes de fruits cuits et d’humus, est un vin qui mérite un peu de patience.
Le Chambolle-Musigny Clos du Village Monopole 2014, avec ces connotations subtiles de cerise et d’humus, aux tanins soyeux mais puissants, de belle robe soutenue, est un vin trèssoyeux, particulièrement charmeur. Le 2013, très fin, avec ses senteurs animales spécifiques, est également tout en charme. Beau 2012, coloré, mêlant charpente et velouté en bouche, très parfumé, poursuit son évolution et développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, suave et complexe, riche en couleur comme en matière, parfait avec un salmis de bécasse ou un rôti de veau en croûte.
Il y a aussi le Gevrey-Chambertin La Justice 2014, de robe pourpre, puissant, très parfumé au nez (griotte, fumé), dense, tout en distinction, aux notes de cassis et de sous-bois au palais. Le 2013 a des tanins bien présents et savoureux, aux notes de fraise des bois et de mûre, de belle robe soutenue, alliant charpente et rondeur. Le 2012 développe nez dominé par le cassis mûr, la violette et l’humus, de bouche épicée, charnu comme on les aime, généreux et parfumé, alliant rondeur et structure, d’une richesse séduisante et persistante.  
L’Aloxe-Corton Premier Cru Les Fournières 2014 est, comme à son habitude, une référence, comme le Savigny Les Beaune les Goudelettes 2014, de belle intensité, aux arômes de fruits rouges cuits et d’épices, d’une belle charpente mais très élégant, aux tanins savoureux. 

Dominique Guyon
Bureau : 26, rue Chabot-Charny - 21000 Dijon
21420 Savigny-Lès-Beaune
Tél. : 03 80 67 13 24
Fax : 03 80 66 85 87
Email : domaine@guyon-bourgogne.com
www.guyon-bourgogne.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Veuve CLICQUOT


Groupe LVMH. Le vignoble de Veuve Clicquot représente 515 ha dont 485 ha en production, qui assurent l'approvisionnement en raisins de la Maison. Il se répartit dans les meilleurs crus avec 12 des 17 Grands crus et 19 des 44 Premiers crus.
On est bien au sommet avec ce Champagne La Grande Dame 2004, dense, de bouche persistante, un grand vin subtil, ample, qui mêle structure et distinction, aux notes complexes de fruits secs et de pain grillé en finale, superbe sur un turbot poché sauce hollandaise, par exemple. Remarquablement savoureux, le Veuve Clicquot La grande Dame rosé 2004, de bouche légèrement épicée comme il se doit, aux arômes intenses, à dominante de noisette et d'abricot, est d'une grande harmonie, envoûtant par sa subtilité d'arômes. Le Vintage 2004, de robe jaune doré, allie puissance et structure, aux arômes de fruits cuits et d'épices, d'une longue finale complexe, d'une belle maturité et d'une séduisante longueur en bouche, idéal sur des Saint-Jacques. Le Vintage rosé 2004 présente un nez délicat dans lequel on retrouve l'élégance et la fraîcheur, avec une touche de cerise complexe et fondue. Très réussi également, le Veuve Clicquot brut, d'une jolie complexité aromatique aux nuances de citron et de miel, est de robe très brillante, de jolie mousse, très finement crémeuse comme le Veuve Clicquot brut rosé. On aurait donc tort de s'en priver.

Domaine de JACOURETTE


La famille est dans les métiers du vin depuis quatre générations. 
Elle élève ce Côtes-de-Provence Sainte-Victoire rosé 2015, développant des arômes de fruits et une touche épicée, ample et parfumé en bouche, harmonieux et très séduisant. Le Côtes-de-Provence Sainte-Victoire rouge 2011, de couleur intense aux reflets noirs, aux arômes de fruits rouges et d’épices, développe des tanins bien enrobés, un vin riche et généreux. 
Goûtez le joli Muscat doux Les Ailes d’un Ange 2015, de jolie robe brillante, tout en distinction, au nez dominé par les fruits cuits.

Hélène Dragon et Frédéric Arnaud

> Les précédentes éditions

Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015

 



Eugène RALLE


Château La PEYRE


Domaine des MONTS LUISANTS


Domaine Bernard PETIT & Fille


ELLNER


Château BROWN


Château FONBADET


Jean-Paul PAQUET & Fils


Château ROUGEMONT


Clos BELLEVUE


DRAPPIER


Château DOYAC


Domaine SEGUIN-MANUEL


Château LE DESTRIER


Château PIRON


Clos RENÉ


A.MARGAINE


Maurice VESSELLE


Château FABAS


Château MAUVINON



CHATEAU LA GALIANE


CHATEAU REDORTIER


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


CHAMPAGNE GREMILLET


DOMAINE ALAIN MICHAUD


DOMAINE DE L'AMAUVE


H. DARTIGALONGUE ET FILS


DOMAINE ALARY


DOMAINE COMTE PERALDI


CHAMPAGNE BOULARD-BAUQUAIRE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales