Chateau Vin

Edition du 05/04/2022
 

Château HAUT-MARBUZET

Sommet

Château HAUT-MARBUZET

Qualité est ma vérité


“Un vin n’a de génie que le génie de son terroir”, aime préciser Henry Duboscq. On pourrait donc penser que les hommes ne servent à rien, poursuit-il. À Haut-Marbuzet ce n’est pas tout à fait le cas. Le terroir de Saint-Estèphe donne des vins austères, virils et agressifs alors, que, par tempérament, je suis un homme volubile, extravagant et caressant. Ainsi, pour produire un vin que j’aime et qui me ressemble, je me suis battu “bec et ongle” contre ce terroir pour produire le plus marginal des Saint-Estèphe, c’est-à-dire, et cela m’a souvent été reproché, un vin séducteur dès sa mise en bouteilles, alors que ce n’est pas le style d’un Saint-Estèphe classique. J’ai dompté mon terroir par des méthodes de vinification qui me sont propres, et dont j’ai été un peu le pionnier. Le logement intégral du vin en barriques de chêne renouvelées tous les ans. J’avais découvert qu’un vin en barrique neuve puisait dans son contenant une onctuosité parfumée qui masquait l’agressivité traditionnelle venue du terroir. J’ai donc fait des recherches d’associations de différents chênes, sachant que, pour le bois aussi, l’influence du terroir apporte des saveurs différentes, selon les origines des chênes. C’est ainsi, que j’ai découvert que les chênes de l’Allier à forte chauffe, donnaient à mon vin ces notes empyreumatiques très caractéristiques. Je me suis rendu compte que les chênes de la forêt de la Nièvre apportaient ces légères notes toastées et un rien mentholé. Les chênes de la forêt de Tronçais à forte chauffe apportaient, eux, des notes de violette, de cassis et de framboise. Ainsi, l’association de ces différents chênes, et en fonction des millésimes, par leur vigueur tannique, donnaient au vin, une complexité très intéressante et gommaient, dans leur jeunesse, l’austérité et la rigueur des vins de Saint-Estèphe. On aurait pu penser, que le terroir était brimé, faussé par ces ajouts de chêne, c’était une erreur, car, après vieillissement, on se rend compte que l’influence des hommes et les techniques disparaissent, le terroir reprenant le dessus. Au bout de 4-5 ans, les tanins un peu virils de Saint-Estèphe dans leur jeunesse sont atténués, sont féminisés, comme quoi, le temps finit toujours par amenuiser les virilités les plus excessives. Château Haut-Marbuzet 2017 : sans avoir les degrés de perfections de 2015 et 2016, il nous fait retrouver les jolies notes du 2012 avec un nez éloquent, des fruits charnus finement compotés, des senteurs chaudes sans lourdeur ni mollesse. Château Haut-Marbuzet 2016 : comme toujours, l’extraction modérée privilégie l’élégance contre la puissance. Néanmoins, l’ensemble rappelle la perfection des 2010. Derrière un nez dominé par la violette et le moka, le vin est plein et velouté, sa présentation révèle une belle matière profonde dominée par une juste maturité de raisins. Le tout, confère une élégance rare, corolaire d’une noblesse évidente qui se manifeste par un prolongement d’éternité. Je n’hésite pas à appeler ce 55e millésime de ma production, “la beauté du monde” ! Château Haut-Marbuzet 2015 : il fait partie des très beaux millésimes à Haut-Marbuzet. Une maturité phénolique remarquable associée à une maturité technologique maîtrisée, (degré moyen de 13,5°). C’est un grand vin de couleur grenat intense, bien charnu comme nous les aimons, aux notes de pruneau, un vin marqué par son équilibre et son harmonie, qui associe puissance et distinction, de grande garde.”

   

Château HAUT-MARBUZET

Henri, Hugues et Bruno Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 54

Email : infos@haut-marbuzet.net




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

BRIXON-COQUILLARD


Né en 1900 dans une famille de vignerons, Georges Coquillard a 20 ans lorsqu'il décide de se constituer un vignoble en greffant lui-même ses plants afin de produire ses propres vins. Pour lui, le mariage des années folles et le pétillement divin du Champagne était une évidence alors... C'est dix ans plus tard, en 1932, qu'il vendait ses premières bouteilles... À la fin des années 1960, sa fille Hélène et son gendre Gabriel allaient lui succéder et donner un nouvel élan à l'aventure. Alain, son petit-fils, les rejoint à partir des années 1980, perpétuant alors le savoir-faire acquis. “Quelle magnifique année 2020, s'exclame Alain Brixon, la nature nous a gâtés. Les vendanges ont été précoces : débutées et terminées en Août, avec des raisins sains, seuls les Chardonnay ont été un peu triés. Les vins ont une belle expression, sont gourmands et se distinguent par leur fraicheur, une bonne maturité et un bel équilibre. Les Pinots noirs sont encore un peu fermés, les Meuniers sont souples et fruités. Nous préparons une nouvelle Cuvée Blanc de noirs (80% Pinot noir et 20% Meunier) qui est en cours de vieillissement depuis 2 ans et sortira, vraisemblablement, en 2022. Nos ventes actuellement : Champagne Cuvée Brut, Brut Rosé, Brut Réserve, Extra Brut, Blanc de Blancs Premier Cru, assemblé cette année, et Brut Prestige vendange 2015. Notre but : poursuivre avec ardeur et enthousiasme notre travail habituel.” On se fait régulièrement plaisir avec le Champagne cuvée brut, il a une mousse légère et abondante, aux arômes complexes de petits fruits secs (amande, noix) et de coing, d’une belle longueur en bouche. Toujours très agréable brut rosé, une cuvée ample, à la mousse intense et fruitée dominée par la famboise et la mûre. Tout en élégance également, le brut Réserve, ample, de bouche fraîche et ronde à la fois, d’une jolie robe dorée, au fruité délicat, aux senteurs de noisette et de narcisse. Goûtez l’Extra brut, qui développe un bouquet très aromatique aux connotations de fleurs blanches et de citronnelle, un Champagne de mousse légère, de bouche franche, vive, charmeuse. Superbe Blanc de blancs Premier Cru, alliant subtilité et complexité, intense au nez, où dominent les fleurs et les fruits jaunes frais, il développe une bouche très élégante, marquée par son Chardonnay, d’une belle finale fine, parfait sur des quenelles de volaille ou une daurade au vin blanc, notamment. Et pour finir le brut Prestige, équilibré, parfumé, avec cette pointe de fraîcheur caractéristique.

Alain Brixon
40, rue Victor Hugo
51500 Ludes
Téléphone :03 26 61 11 89
Email : alainbrixon@wanadoo.fr
Site personnel : www.champagne-brixon-coquillard.fr

Domaine de la VALÉRIANE


Ce vignoble familial s’étend sur des coteaux argilo-calcaires à galets roulés, l’un des quatre villages dont le terroir a été consacré par l’appellation communale Signargues depuis 2005. Toujours une valeur sûre avec ce CDR-Villages Signargues rouge cuvée Les Archanges 2017, 80% Syrah et 20% Grenache, issus de leur meilleur terroir à galets roulés, les raisins sont produits à faible rendement et récoltés à maturité optimale afin d’obtenir une plus grande concentration. cela donnant ce vin au nez présent avec des notes de violette et de pruneau, riche en couleur, dense et d’une belle persistance aromatique en finale, de garde. Leur CDR-Villages Signargues rouge cuvée Les Cailloux 2017, 50% Syrah et 50% Grenache, où la cerise domine, soulignée par des notes de prune et de garrigue, un vin gourmand, harmonieux, aux tanins soyeux, il est parfait, par exemple, sur un navarin d'agneau ou des pavés au poivre vert. Beau CDR rouge Vieilles Vignes 2017, 50% Grenache et 50% Syrah, au nez dominé par les petits fruits rouges (cassis, framboise), aux tanins bien structurés, un vin qui mérite un pigeonneau, par exemple. Agréable CDR blanc 2020, 40% Viognier, 40% Roussane et 20% Grenache blanc, d’une belle persistance aromatique, à dominante de fruits secs (abricot) et de citronnelle, est un vin élégant et typé, une belle finale. Une belle réussite ce CDR rosé, de bouche friande et corsée à la fois, lui aussi très agréable. Excellent CDR rouge 2018, de robe rubis, au nez de petits fruits rouges mûrs, très parfumé, ample, de bonne charpente, généreux et persistant. Il y a aussi ce CDR rosé cuvée Miss Emma 2019, tout en fraîcheur persistante, complexe et rond, très charmeur sur des calamars farcis ou un caviar d'aubergines.

Valérie et Michel Collomb
82, route d'Estézargues
30390 Domazan
Téléphone :04 66 57 04 84
Email : contact@domainevaleriane.com
Site personnel : www.domainevaleriane.com

Domaine de CARTUJAC


La famille Saintout, présente sur la commune de Saint-Laurent-Médoc depuis la fin du XVIIIe siècle au Domaine de Cartujac où elle élevait des brebis aux portes de la grande lande et cultivait déjà quelques arpents de vignes. Un vignoble de 10 ha, sur sols de graves graves, argilo-graveleux, Cabernet-Sauvignon, Merlot, Petit Verdot. Pour Bruno Saintout, “2018 et 2019 sont l’expression du changement climatique. Ce sont des vins concentrés, longs en bouche, le Cabernet-Sauvignon est adapté au climat chaud, nous avons donc obtenu une très belle maturité des raisins. On retrouve dans les vins des arômes de cerise noire. Cette concentration indique un déficit en eau, et une baisse des rendements. Le 2019 est plus concentré que 2018, ces derniers millésimes me font penser au 2016 et 2009. Certes il y a une différence entre les deux. Avec ces étés chauds nous récoltons des Cabernets-Sauvignons très mûrs. Nous développons l’œnotourisme au Château La Bridane à Saint Julien, ouvert 6 jours sur 7 de fin Juin à début Octobre, visite, dégustation et vente de vins. Pour nos deux Crus Bourgeois Château de Cartujac et Château du Périer, les trois derniers millésimes sont à la vente.” Voilà un superbe Saint-Julien Château la Bridane 2017, provenant d’un vignoble de 15 ha sur graves garonnaises (Cabernet-Sauvignon, Merlot, Petit Verdot, Cabernet franc), qui a une robe d’un rouge rubis intense, de bouche veloutée, avec de la matière et du fruit, aux tanins fins et soyeux. Le 2016 est un très beau vin, avec des arômes très présents d’épices, de cerise confite, de mûre, de réglisse et de violette, bien structuré et gras en bouche, ample, de très bonne évolution, parfait avec, notamment, avec un tournedos Rossini ou des magrets grillés. Le 2015, aux arômes persistants de petits fruits noirs mûrs avec des notes de cannelle, généreux, est ferme, très parfumé, et marie élégamment une finesse tannique à une rondeur persistante. Un vrai coup de cœur également pour ce Haut-Médoc Cru Bourgeois Château de Cartujac 2017, au bouquet très développé avec des nuances épicées, un vin complet, de très jolie bouche où se mêlent la mûre et le cassis, ample et solide, idéal, par exemple, avec un filet d'agneau aux échalotes confites ou un sauté de chevreau à la moutarde. Très savoureux 2016, harmonieux, aux nuances fruitées denses, dominées par le cassis et la cannelle, corsé, est dense, d’un beau rubis foncé, d'une belle concentration aromatique et beaucoup de matière, un vin au joli potentiel de garde. Le 2015, mêle finesse et richesse d’arômes, de bouche suave et veloutée, très parfumée (fruits rouges surmûris, cannelle), riche en couleur comme en charpente, d’une belle finale, un vin racé, de très belle évolution. Le 2014 est un vin plein, au nez de griotte confite, aux tanins intenses mais délicats, très équilibré au nez comme au palais, avec une finale de prune et d’humus. Également le Médoc Cru Bourgeois Château du Périer, un vignoble de 7 ha de Cabernet-Sauvignon et Merlot, sols similaires. Le 2017 (médaille d’Or Paris 2019), réunit concentration aromatique et souplesse, aux notes de griotte mûre, avec cette pointe de poivre séduisante, c’est un vin coloré, charnu, de bouche soyeuse mais puissante. Le 2016, est intense en couleur comme en arômes, aux tanins présents, avec ces notes de mûre et de griotte, riche et généreux, de garde. Le 2015, est charnu, savoureux, c’est un vin qui allie puissance et souplesse, de bouche fondue où domine le pruneau confit, d’excellente évolution.

Bruno Saintout
20, Cartujac
33112 Saint-Laurent-Médoc
Téléphone :05 56 59 91 70
Email : contact@vignobles-saintout.fr
Site personnel : www.vignobles-saintout.com

DOMAINE ALAIN VIGNOT


Vignerons de père en fils, la famille est propriétaire de 12 ha de vignes dont 10 ha de l’appellation Bourgogne Côte Saint-Jacques. En 1934, mon grand-père Fernand, vigneron à Paroy sur Tholon, étend son domaine en achetant sa première parcelle sur la Côte Saint-Jacques. En 1955, mon père Jacques Vignot entre dans l’exploitation familiale, afin de cultiver et d’agrandir le vignoble. En 1976, à la fin de mes études, je rejoins l’exploitation avec l’intention de l’étendre, nous ne produisions alors que le vin gris. Ainsi, le développement du vignoble s’organise avec l’achat et la plantation de nouvelles parcelles en 1977. En 1980, la production de vin rouge abandonnée à la suite du phylloxéra, est relancée. En 1992, nous plantons des cépages Chardonnay pour la production du Bourgogne Blanc, ainsi qu’une parcelle en appellation Côte Saint-Jacques qui donnera le Bourgogne Côte Saint-Jacques Blanc dont nous sommes les seuls producteurs. Cette même année, nous construisons un chai climatisé, afin de pouvoir recevoir ces nouvelles récoltes. En 2006, mon fils julien rejoint l’exploitation après des études au lycée viticole de Beaune en Côte d’Or. A force de persévérance et de travail, nous possédons un vignoble de 13 hectares pour le plus grand plaisir des amateurs de vin. Au fil des générations, la famille VIGNOT a pu acquérir une notoriété grâce à sa persévérance et sa rigueur. Un soin particulier est apporté à chaque phase de l’évolution de la vigne et du vin. Les vendanges sont manuelles. Vinification selon la tradition bourguignonne, élevage en fûts de chêne 12 mois… Vous allez apprécier ce Bourgogne Côte Saint-Jacques rouge cuvée Les Ronces 2016, élevé en fûts de chêne pendant 12 mois, au nez complexe avec des notes de fruits rouges mûrs et de réglisse, aux tanins présents et savoureux à la fois, est un vin de couleur grenat, riche et velouté. Le Bourgogne Côte Saint-Jacques rouge 2017, élevé à 80% en fûts de chêne, de robe grenat, intense au nez comme en bouche, riche, distingué, au bouquet présent de fruits rouges, très réussi comme le Bourgogne rouge 2017, élevé en cuves Inox avec 10% de fûts de chêne, plus léger, fruité, tout en bouche, un vin dense et harmonieux. Goûtez le Bourgogne Côte Saint-Jacques blanc 2018, assemblage de Chardonnay et de Pinot blanc, 15% d’élevage en fûts de chêne, aux senteurs de noisette et de pomme mûre, tout en fruité et rondeur, à la fois charpenté et distingué, tout en délicatesse.


16, rue des Prés
89300 Paroy-sur-Tholon
Téléphone :03 86 91 03 06
Email : alain-vignot@wanadoo.fr
Site : domaine-vignot
Site personnel : www.domaine-alain-vignot.com


> Nos dégustations de la semaine

Michel MORILLEAU


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. La famille est depuis 1740 dans ce vignoble de 17 ha.
Selon Michel Morilleau, ?les vendanges 2020 se sont déroulées sous les meilleurs hospices, offrant une qualité et une quantité parfaites. Les Muscadets et les Gros Plants ont une belle structure, sont équilibrés et je les placerais dans la lignée des 1990 et 2000. Des Vins prometteurs.
Je commercialise actuellement le Gros Plant 2018 embouteillé en Octobre 2020 et le Muscadet 2014 qui a été mis en bouteilles en Octobre 2018. Cette année, j'ai recommencé à mettre du Muscadet en barriques.?
On ne présente plus Michel Morilleau, dans le Guide depuis bien longtemps, pour la qualité de ses Vins. On commence par ce Muscadet 2014, un vin d?une jolie complexité, avec des nuances citronnées, tout en bouche, aux senteurs discrètes de pomme et de fleurs fraîches. Le 2020, est tout en subtilité, où s?entremêlent des connotations d?amande, de fruits frais et de bruyère, un vin suave, parfumé en bouche, à ouvrir avec des beignets de calmars (7,50 €). Le Val de Loire Chardonnay 2017, au nez fin où l?on retrouve des notes de fleurs blanches et de noisette, de bouche franche, très équilibré, qui allie vivacité et rondeur, et le 2020, qui est vif et frais (6,50 €).
Son Chardonnay Exception 2015, a beaucoup de corps et de puissance, d?une grande expression aromatique marquée par des senteurs de fruits très mûrs, puis des notes minérales, le 2018, est dans la continuité, un peu plus vif. Remarquable Muscadet Olympus 2020, où s?entremêlent les agrumes et les fruits secs, tout en bouche, un vin plaisir.
On termine sur le Gros Plant 2018, minéral, tout en finesse, tout en arômes, une cuvée fraîche et persistante et le 2020, dégage un nez de noisette et de reinette, un vin de bouche parfumée et citronnée, bien typé.

Prieuré royal Saint-Laurent - 8, Saint-Laurent
44650 Legé
Tél. : 02 40 26 60 95
Email : m.morilleau@yahoo.fr
Achetez ce vin au prix direct propriété


LAFORGE-TESTA


Château DAVID


La maison du Château date du XVIIIe siècle, elle a appartenu pendant 5 générations à la même famille de vignerons, avant d'être reprise en 2015 par 2 passionnés du vin : Isabelle et Thierry Kerdreux.
Le vignoble de 16 ha est composé de 48% Cabernet-Sauvignon, 42% Merlot, 4% Cabernet franc, 3% Petit Verdot et 3% Cot, terroir sablo-graveleux majoritaires, limons argileux et affleurements calcaires selon les secteurs, dans un paysage doux et mollement vallonné, entre l'océan Atlantique et l'estuaire de la Gironde.
Vinification selon les méthodes traditionnelles médocaines, et vieillissement de 12 à 18 mois en fûts de chêne. HVE niveau 3 à partir du millésime 2018 mais déjà travaillé de la même façon depuis la reprise du domaine en 2016.
A la vente en 2020 pour Thierry Kerdreux, ?Château Les Abèdes 2017, et notre nouveau vin, Fleur de David 2016, plus tannique que les autres parce qu?il a plus de Petit Verdot et est vieilli 24 mois en fûts de chêne.
En 2019, nos vignes ont été touchées par le gel et la tempête, ce qui a provoqué une certaine coulure et une moindre quantité, cependant, ce millésime, actuellement à l?assemblage, est nettement prometteur.?
Très séduisant  Médoc Les Hauts de David 2018, est de belle teinte rouge intense, au nez marqué par des arômes de mûre et de réglisse, un vin ample, chaleureux, très persistant en bouche. Le Médoc David 2015, de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d'épices, aux tanins bien enveloppés, c?est un vin puissant, de belle matière. Le 2014, est de robe rubis, avec des arômes de fruits surmûris et de poivre noir, charnu, complexe, avec des saveurs intenses, de bouche généreuse.
Excellent 2012, aux arômes de fruits mûrs (cassis, mûre) et de réglisse, un vin étoffé, charnu en bouche, avec des nuances de fruits cuits à noyau et de cannelle, ample et typé, de couleur profonde, parfait avec un navarin de souris d'agneau ou des tendrons de veau aux champignons. 
Goûtez également le Château Les Abèdes 2015, très classique, au nez subtil et puissant, avec ses notes délicates de fruits rouges mûrs et de fumé, associe structure et élégance, un vin séducteur et distingué, et le Médoc Château Les Abèdes 2017, un vin qui associe structure et velouté, de couleur grenat soutenu et intense, parfumé, charnu, aux tanins soyeux mais présents. Le 2018, aux tanins bien présents mais enrobés, un vin très équilibré, où dominent la fraise des bois mûre et le cuir, mêlant structure et charnu.

Thierry Kerdreux
40, Grand-Rue
33590 Vensac
Tél. : 05 56 09 59 09 et 06 89 16 07 70
Email : contact@chateaudavid.pro
www.vinsdusiecle.com/chateaudavid
 



> Les précédentes éditions

Edition du 29/03/2022
Edition du 22/03/2022
Edition du 15/03/2022
Edition du 08/03/2022
Edition du 01/03/2022
Edition du 22/02/2022
Edition du 15/02/2022
Edition du 08/02/2022
Edition du 01/02/2022
Edition du 25/01/2022
Edition du 18/01/2022
Edition du 11/01/2022
Edition du 04/01/2022
Edition du 28/12/2021
Edition du 21/12/2021
Edition du 14/12/2021
Edition du 07/12/2021
Edition du 30/11/2021
Edition du 23/11/2021
Edition du 16/11/2021
Edition du 09/11/2021
Edition du 02/11/2021
Edition du 26/10/2021
Edition du 19/10/2021
Edition du 12/10/2021
Edition du 05/10/2021
Edition du 28/09/2021
Edition du 21/09/2021
Edition du 14/09/2021
Edition du 07/09/2021
Edition du 31/08/2021
Edition du 24/08/2021
Edition du 17/08/2021
Edition du 10/08/2021
Edition du 03/08/2021
Edition du 27/07/2021
Edition du 20/07/2021
Edition du 13/07/2021
Edition du 06/07/2021
Edition du 29/06/2021
Edition du 22/06/2021
Edition du 15/06/2021
Edition du 08/06/2021
Edition du 01/06/2021
Edition du 25/05/2021
Edition du 18/05/2021
Edition du 11/05/2021
Edition du 04/05/2021
Edition du 27/04/2021
Edition du 20/04/2021
Edition du 13/04/2021
Edition du 06/04/2021
Edition du 30/03/2021
Edition du 23/03/2021
Edition du 16/03/2021
Edition du 09/03/2021
Edition du 02/03/2021
Edition du 23/02/2021
Edition du 16/02/2021
Edition du 09/02/2021
Edition du 02/02/2021
Edition du 26/01/2021
Edition du 19/01/2021
Edition du 12/01/2021
Edition du 05/01/2021
Edition du 29/12/2020
Edition du 22/12/2020
Edition du 15/12/2020
Edition du 08/12/2020
Edition du 01/12/2020
Edition du 24/11/2020
Edition du 17/11/2020
Edition du 10/11/2020
Edition du 03/11/2020
Edition du 27/10/2020
Edition du 20/10/2020
Edition du 13/10/2020
Edition du 06/10/2020
Edition du 29/09/2020
Edition du 22/09/2020

 



Rémy MASSIN et Fils


Château BEAUREGARD


Domaine METRAT & Fils


Château PONT LES MOINES


P. LANCELOT-ROYER


Domaine SEGUIN-MANUEL


Le LOGIS de la BOUCHARDIERE


Frédéric ESMONIN


Château VIEUX TOURON


GOSSET


Domaine André MATHIEU


Jean Pol HAUTBOIS


Domaine PICHARD


Domaine GOURON


HUBER et BLÉGER


Château La CLOTTE-FONTANE


Gérard DOREAU


Château de CHANTEGRIVE


Clos TRIMOULET


André DILIGENT et Fils


VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Château CERTAN de MAY de CERTAN


Domaine Pierre GELIN


Domaine Robert KLINGENFUS


Domaine Daniel REVERDY & Fils


Sylvain MOSNIER


Domaine LUQUET depuis 1878


Domaine des RAYNIÈRES


Château BELLEGRAVE


Château BOSSUET


De SOUSA et Fils



DOMAINE DE ROSIERS


SCE DU CLOS BELLEFOND


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


CHARLES SCHLERET


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


CHATEAU MACQUIN


CEDRIC CHIGNARD


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales