Chateau Vin

Edition du 14/07/2015
 

Château HAUT-MARBUZET

Rare

Château HAUT-MARBUZET

Au sommet.


Ce qui vient récompenser un formidable rapport qualité-prix-plaisir. A quelque 30 €, en effet, ce cru, marqué par la “patte” et la passion d’Henri Duboscq, renvoie à un jardin d’enfants un bon nombre de crus surbarriqués et beaucoup plus chers. Un vignoble de 66 ha, complanté à 50% de Cabernet-Sauvignon, 40% de Merlot, 5% de Cabernet franc et 5% de Petit Verdot. L’âge moyen des vignes est de 30 ans. Les vendanges sont manuelles avec recherche de surmaturité. Les vins sont élevés en barriques neuves pour chaque millésime, mais avec une maîtrise exceptionnelle pour choisir l’origine du bois et ne pas “abrutir” le vin, en choississant les essences à “grain fin” adaptées à son cru. Il faut dire qu’une expérience de quelque cinquante années, cela aide... Nous avons fait une verticale exceptionnelle, des derniers millésimes (en bouteilles) au formidable 1970. Vous allez exciter vos papilles avec ce grand Saint-Estèphe 2012, “chatoyant, dirait Henri Duboscq, de bouche puissante, un grand vin, charmeur, très parfumé (griotte, humus...), mêlant exubérance en bouche et finesse tannique avec une très jolie finale grillée, le style parfait de Haut-Marbuzet dans sa jeunesse.  Le 2011, serait plus “Saint-Estèphe”, avec une belle structure, un vin dense et persistant, bien corsé, qui sent bon la framboise, la prune et l’humus, d’excellente bouche. Superbe 2010, qui dégage un très beau nez, des tanins bien présents mais enrobés, un vin très équilibré, au nez intense, dense au palais, où dominent la fraise des bois mûre et le poivre, mêlant structure et charnu. Le 2009 est splendide : de la finesse, de la complexité, de l’amplitude, un très grand vin où s’entremêlent la fraise des bois mûre, la griotte et l’humus, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime déjà très séducteur mais de grande évolution. On poursuit avec ce 2007, classique du millésime, ample, très parfumé, tout en soupesse, très agréable. Le 2006 semble se refermer, très typé par ce terroir de Saint-Estèphe, avec des nuances de myrtille et de grillé, de bouche puissante. Le 2005 se goûte très bien, dense, souple, structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant, avec des tanins très bien équilibrés, qui mérite d’être conservé pour profiter de son potentiel. Le 2004 est exceptionnel. Très parfumé, très complexe, aux nuances de fruits noirs macérés, de cuir et d’épices, de bouche charnue mais distinguée. Le 2002 est dans lignée, un beau vin ample, riche au nez comme aux papilles, avec ces notes de mûre et d’humus, aux tanins savoureux, coloré et dense. Somptueux 2001, l’une des plus jolies bouteilles dégustées, à la fois très souple et dense, d’une grande ampleur, développant un nez envoûtant où les fruits cuits côtoient le poivre rose et le musc, d’une longue finale. On s’oriente ensuite vers ce qui fait la force d’un grand vin, sa capacité d’évolution, en faisant un “saut” vers ce 1990, d’une grande longueur, au nez comme en bouche, avec ce côté légèrement “rancio” qui lui va parfaitement, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue, ample et séduisante. Le 1989 est plus “chaud”, dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin que l’on appréciera sur un foie gras aux figues, par exemple. Le 1987 parvient à maturité, il est à son apogée. Le 1982 ne fait pas son âge, mêlant densité et harmonie, tout en nuances d’arômes , où dominent la réglisse et les épices, de bouche intense, vraiment remarquable. On poursuit avec ce 1978, très classique, et du millésime et de son terroir, où se décèlent des connotations de de fruits à noyau et de fumé, tout en bouche comme le 1975, surprenant par sa vivacité, sa couleur, son ampleur, comme ce grand 1970, lui aussi, d’une bouche dense, subtilement parfumée (champignons, cuir), avec des tanins raffinés, un vin qui emplit le palais. Henri Duboscq et sa sœur Anne-Marie se sont associés à Philippe Jorand pour lancer un vignoble de 13 ha qui s'étend sur les communes de Gaillan et de Queyrac. On y goûte ce joli Médoc Château Layauga-Duboscq 2012, rond, mûr, très bien élevé, un millésime très équilibré, classique comme le 2011, tout en souplesse, au nez de mûre et de groseille, aux tanins veloutés. Le 2010 est corsé, harmonieux, de bouche raffinée, où la mûre s’associe à la framboise bien mûre, tandis que le 1989 est rond, aux tanins savoureux, classique, au nez de petits fruits (mûre, cassis), tout en bouche.

   

Château HAUT-MARBUZET

H. Duboscq & Fils

33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 54
Télécopie : 05 56 59 70 87
Email : infos@haut-marbuzet.net





> Le palmares des vins


CLASSEMENT COTES-DE-BORDEAUX
e_cote-de-bordeaux.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CADILLAC
CROUTE-CHARLUS
MOULIN VIEUX
CLOS DU NOTAIRE
HAUT-MACO
LA CROIX-DAVIDS
PREMIERES-COTES
DE-BORDEAUX
CAILLAVET
RICAUD
PAYRE
BAVOLIER
LAMOTHE de HAUX
MELIN
CASTILLON FRANCS
ARTHUS
BLAYE
BERTHENON
HAIE
Les GRAVES
LAGARDE
LARRAT
PONT LES MOINES
VALENTIN
PETIT BOYER
SEGONZAC



DEUXIEMES GRANDS VINS CLASSÉS

CADILLAC
HAUT-MOUSSEAU
COTS
PREMIERES-COTES
DE-BORDEAUX

ANNICHE
CEDRES
(CARIGNAN)
BRETHOUS
GENISSON
MALLIÉ CHANTE L'OISEAU
CASTILLON FRANCS
HAUT-BEYNAT
BEL-AIR
(CLOS VIEUX ROCHERS)
FILLIOL
PILLEBOIS
BLAYE

GRAND MOULIN*
GRAVES D'ARDONNEAU*
HAUT-BACON
BERGERE-BRIMAUD

TROISIEMES GRANDS VINS CLASSÉS

CADILLAC
GRAND-MAISON
REYNAUD
PREMIERES-COTES
DE-BORDEAUX

(BARREYRE)
CAVE QUINSAC
(GRIMONT)
SAINT-AMAND
CASTILLON FRANCS
(PUYFROMAGE (Francs))
BLAYE

BOTTE
PETITS-ARNAUDS

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Gérard METZ


Un domaine de 12 ha. “Le Domaine étend ses 12 ha de vignes sur les coteaux du contrefort vosgien, précise-t-on, notre vignoble doit sa réputation à la diversité des sols et des terroirs où se situent nos vignes. Nous sommes encore en lutte raisonnée, mais commençons à nous tourner vers la culture biologique. Abrité des vents d’ouest et des pluies, notre Grand Cru Muenchberg épouse les courbes d’un croissant pour mieux accueillir et retenir le soleil. Installé de part et d’autre d’un vallon orienté au sud, il bénéficie d’un microclimat unique. Le sol et le sous-sol sont formés de sédiments vieux de quelque 250 millions d’années. Son terrain caillouteux et sableux en fait un sol pauvre mais où le drainage est excellent et le réchauffement rapide. Le cépage de prédilection du Muenchberg est le Riesling qui, à maturité tardive atteint une rare plénitude dans ce terroir au climat privilégié. Adhérent depuis 10 ans à l’association Tyflo, nous militons pour une viticulture respectueuse de l’environnement et nous conduisons notre vignoble en production intégrée selon un cahier des charges strict.” Vous aimerez ce Gewurztraminer Vieilles Vignes 2012, plein de charme, avec des nuances d’amande, un vin qui allie puissance et finesse, tout en bouche comme le Riesling Vieilles Vignes 2012, riche et fin, avec ces notes très persistantes de citron et de lis. Le Riesling Vendanges Tardives 2007 est tout en onctuosité, moelleux, aux senteurs d’abricot et de pain grillé, avec, en bouche, ces nuances discrètes de fruits confits et de fleurs blanches, intense, de très belle évolution. Le Crémant Gérard Metz est de bouche distinguée où dominent les fruits secs, de robe dorée, tout en subtilité aromatique, d’une belle longueur. Remarquable Gewurztraminer cuvée Sarah Sélection de Grains Nobles 2007, très gras, aux nuances fondues de fruits confits, de grande évolution.

Éric Casimir
40, route du Vin
67140 Itterswiller
Téléphone :03 88 57 80 25
Télécopie :03 88 57 81 42
Email : eric@vinsgerardmetz.net
Site personnel : www.vinsgerardmetz.net

Pierre FRICK et Fils


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. En 1970, le domaine est converti à la culture biologique, les premières applications de la bio-dynamie débutant en 1981. À partir de la récolte 1986, la mention Demeter est obtenue, et, depuis la récolte 2002, le vin n’est plus bouché avec du liège mais avec des capsules couronnes en Inox, pour éviter les déviations organoleptiques (saveurs et arômes) causées par les bouchons liège. Vinification sans aucun additif, vendanges manuelles, levures indigènes, élevage sur lies durant 9 mois. Tout en charme, ce Muscat Fleurs Rares 2013, raffiné et suave, est un vin très parfumé, de bouche onctueuse, vraiment remarquable. Le Pinot gris Grand Cru Vorbourg 2011, superbe, dégage un nez envoûtant, fin et persistant, où l’on retrouve des notes de fleurs blanches, de musc et de grillé, harmonieux, suave et puissant, d’une très belle persistance d’arômes. Le Pinot gris Rot Murlé 2010, avec des notes de pêche et de tilleul, tout en charpente, mêle rondeur et fraîcheur. Le Riesling Rot Murlé (zéro sulfite ajouté, non filtré), remarquable, au nez de petits fruits frais, ample et persistant, un vin qui développe des nuances de citron, très bien élevé, fin et subtil, très bien équilibré en acidité.  Beau Crémant d’Alsace, alliant subtilité et complexité, intense au nez, tout en arômes où dominent les fleurs et les fruits mûrs, de bouche élégante. Goûtez sa cuvée originale, le Blanc de noirs 2009, belle expression du Pinot noir très mûr vinifié en blanc. Et toujours, ce formidable Gewurztraminer Grand Cru Steinert Vendanges Tardives 2008, un grand vin gras et complexe, où s’entremêlent la brioche, les fleurs et le miel, d’une grande intensité au palais.

Jean-Pierre et Chantal Frick
5, rue de Baer
68250 Pfaffenheim
Téléphone :03 89 49 62 99
Télécopie :03 89 49 73 78
Email : contact@pierrefrick.com
Site : www.vinsdusiecle.com/pierrefrick
Site personnel : www.pierrefrick.com

Gérard et Laurent PARIZE


“La superficie de notre exploitation reste constante, dit-on, mais la production diminue car la taille est de plus en plus sévère et pendant l’été, des raisins sont enlevés pour concentrer les arômes et rendre la robe, plus profonde pour les rouges, plus dorée pour les blancs.” Excellent Givry rouge Premier Cru Les Grandes Vignes 2013, provenant d’un élevage d’environ 12 mois en fûts neufs, corsé, tout en bouche, de charpente à la fois puissante et souple, très parfumé (cerise cuite, musc), un vin qui possède un charnu bien présent. Le 2012 est savoureux, légèrement épicé, aux tanins amples aux connotations de mûre et de poivre. Le Givry Champ Nalot rouge 2013 (élevage en fûts d’une année), de bouche charnue, de robe rubis, au nez concentré (violette et cassis), développe des tanins fondus, persistant en finale. Le Givry Champ Nalot blanc 2013, au nez ample de fleurs et de fruits secs, est de bouche parfumée, un vin rond et vif à la fois.


18, rue des Faussillons
71640 Givry
Téléphone :03 85 44 38 60 et 06 72 93 36 31
Email : laurent.parize@wanadoo.fr

DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


Une propriété dotée d'un superbe terroir. La vendange est manuelle, non égrappée, foulée souplement avant d'être mise en cuves de fermentation pendant 15 à 21 jours sous contrôle des température. Puis le vin est élevé en foudres de chêne de 18 à 24 mois. Cela donne ce grand vin rouge au nez puissant où se mêlent les épices et les fruits rouges, ample et solide, riche en couleur comme en structure, aux tanins très équilibrés, de garde. Le Bandol blanc issu des cépages Clairette et Ugni blanc est tout aussi savoureux, il laisse s'échapper des notes florales intenses de bruyère, idéal sur des poissons grillés, de bouche persistante comme le Bandol rosé, alliant finesse et structure en bouche, aux notes de fleurs, de belle robe intense, un vin très élégant, très persistant au palais. Remarquable rapport qualité-prix et quantités limitées, possibilité d'acheter des millésimes plus anciens.

Mme Férec Jouve
2115, route de l'Argile
83740 La Cadière-d'Azur
Téléphone :04 94 90 13 37
Télécopie :04 94 90 11 18
Email : lafranveyrolles@vinsdusiecle.com
Site : lafranveyrolles
Site personnel : www.lafran-veyrolles.com


> Nos dégustations de la semaine

Château BOUSQUETTE


Quelque 25 ha de vignes situées à flancs de coteaux, sur un terroir argilo-calcaire. Depuis 1972, la culture se fait sans produits chimiques, traditionnellement par un travail des sols, et la fertilisation par compost organique et l’utilisation de produits respectueux de l’environnement. Vignoble certifié au titre de l’Agriculture Biologique par Ecocert. 

Beau Saint-Chinian cuvée Pruneyrac 2011, parts égales de Grenache et de Mourvèdre, raisins bios, qui fleure la prune et les épices, aux tanins amples, de bouche pleine, aux nuances de fruits des bois et des notes giboyeuses, d’excellente évolution (8 € environ). Le Saint-Chinian Prestige 2009, Syrah majoritaire avec 10% de Mourvèdre, est un vin aux tanins denses, avec ce charnu caractéristique, cette pointe d’épices et cette charpente à la fois puissante et ronde (9,50 €). Le Saint-Chinian l’Absolu 2009 commence à bien s’apprécier, au nez complexe de fruits mûrs avec des notes de fumé, un vin puissant et charpenté, avec des tanins fermes et savoureux à la fois, qui emplit bien la bouche et mérite une cuisine recherchée comme une poule faisanne en cocotte (15 €). Goûtez le Saint-Chinian rouge Tradition 2011, raisins bios, 35% Mourvèdre, 30% Syrah, 25% Carignan, 10% Grenache, de robe rubis, parfumé, charnu, de bonne charpente, généreux, et le Saint-Chinian rosé 2013, avec ces notes de rose et de prune, associant fruité, couleur et finale en bouche, parfait sur les terrines épicées de la région.

Isabelle et Éric Perret

Château Le Destrier


Depuis plus de quatre générations, les Vignobles Cheminade œuvrent à Saint-Pey-d'Armens, “En fonction du degré optimal de maturation, précise-t-on, la cueillette est élaborée fin septembre début octobre, parcelle par parcelle. La vendange est triée successivement et manuellement avant d'être mise en cuves thermorégulées pour les vinifications. Le vin est entonné dans des fûts de chêne durant 12 mois pour son élaboration et son vieillissement avant d'être assemblé et mis en bouteille au printemps suivant.”
Excellent Saint-Émilion Château Le Destrier cuvée Prestige 2011, 100% Merlot noir issu de vignes de 60 ans sur sol argilo-siliceux (12 mois en barriques neuves à 50%), charnu, avec des notes de groseille surmûrie, souple et bien corsé, bien ferme en bouche, ample, parfumé, persistant, très réussi. Le 2010 est de très bonne bouche, au nez complexe où dominent les épices et les petits fruits mûrs (prune, groseille), riche et souple à la fois, de bonne charpente comme le 2009, au bouquet subtil et intense, aux senteurs de sous-bois et de cassis mûr, de bouche ample et fondue, de teinte brillante, corsé, fin et charnu à la fois, un vin tout en harmonie.
Le Premium Château Le Destrier Saint-Émilion GC 2011, généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé en bouche, charpenté, avec des tanins très équilibrés. Goûtez le Bordeaux Château Les Chênes vieilli en fûts 2011, de robe pourpre, au nez complexe, offre une bouche structurée, et une longue finale riche et légèrement boisée.

Vignobles Cheminade
7, Peyrouquet
33330 Saint-Pey-d'Armens
Tél. : 05 57 47 15 39 et 06 10 31 40 13
Fax : 05 57 47 13 82
Email : contact@vignobles-cheminade.com
www.vignobles-cheminade.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine du METEORE


Le domaine doit son nom à cet immense trou de 200 m de diamètre et de 60 m de profondeur dont l'origine pourrait être la chute d'une météorite, tombée il y a environ 10000 ans. Geneviève et Guy Libes sont propriétaires d'un vignoble de 24 ha, situé majoritairement en Faugèrois, sur des sols schisteux.

Leur Faugères Les Léonides blanc 2013 m’a beaucoup plu, aux arômes bien présents de fruits jaunes mûrs, nuances de chèvrefeuille, un joli vin finement bouqueté et parfaitement vinifié, parfait sur une escalope de veau panée (8,30 €). Le Faugères Les Léonides rouge 2011, de couleur cerise soutenu, aux arômes puissants de fruits cuits et de sous-bois, est ferme, aux tanins fermes et fondus à la fois (6,80 €). 

Excellent Faugères Les Orionides rouge 2009, un vin de bouche pleine et riche, aux nuances complexes de fruits des bois et d’humus, puissant, parvenant à peine à maturité, que l’on appréciera sur une cuisine relevée, comme un carré d'agneau à la narbonnaise, notamment (9,50 €). Dans la lignée, le Faugères Les Perséides rouge 2009, aux arômes subtils où dominent les fruits cuits et la cannelle, est bien typé, unissant avec harmonie ampleur et structure, de bouche veloutée (13 €). Goûtez également le Saint Chinian Le Clos de Bijou rouge 2012, au nez de cassis et de framboise avec des notes poivrées, un vin classique de son appellation et très abordable (6,80 €).

Geneviève Libes
Earl Costes Libes
34480 Cabrerolles
Tél. : 04 67 90 21 12
Fax : 04 67 90 11 92
Email : domainedumeteore@wanadoo.fr
www.domaine-du-meteore.fr

Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012
Edition du 23/10/2012
Edition du 16/10/2012
Edition du 09/10/2012
Edition du 02/10/2012
Edition du 25/09/2012
Edition du 18/09/2012
Edition du 11/09/2012
Edition du 04/09/2012
Edition du 28/08/2012

 



Clos la COUTALE


Château La MARZELLE


Maison PETTERMANN


Château LECUSSE


Domaine de TERREBRUNE


Château de COUDOT


Château AUX-GRAVES-DE-LA-LAURENCE


Domaine de NOIRÉ


Domaine de MONTIGNY


Château BOIS CARRÉ


Pierre ARNOULD EARL


Domaine Daniel DAMPT et Fils


Mas de DAUMAS-GASSAC


Château Le BOURDIEU



SCEA CHATEAU CAILLIVET


DOMAINE DE LAUBERTRIE


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


DOMAINE ALAIN MICHAUD


SCE DU CLOS BELLEFOND


CHAMPAGNE CHARPENTIER


CHATEAU VALGUY


DOMAINE DU CHALET POUILLY


CHATEAU DE BEAUREGARD


CHAMPAGNE PIERRE MIGNON


CHATEAU LAROQUE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales