Chateau Vin

Edition du 19/09/2017
 

Château HAUT-MARBUZET

Rare

Château HAUT-MARBUZET

Au sommet.


Le 2011, est plus “Saint-Estèphe”, avec une belle structure, un vin dense et persistant, bien corsé, qui sent bon la framboise, la prune et l’humus, d’excellente bouche. Superbe 2010, qui dégage un très beau nez, des tanins bien présents mais enrobés, un vin très équilibré, au nez intense, dense au palais, où dominent la fraise des bois mûre et le poivre, mêlant structure et charnu. Le 2009 est splendide : de la finesse, de la complexité, de l’amplitude, un très grand vin où s’entremêlent la fraise des bois mûre, la griotte et l’humus, un vin corsé et gras, aux tanins bien présents et fondus à la fois, un millésime déjà très séducteur mais de grande évolution. On poursuit avec ce 2007, classique du millésime, ample, très parfumé, tout en souplesse, très agréable sur un civet de lapin ou des ris de veau sur canapé. Le 2006 semble se refermer, très typé par ce terroir de Saint-Estèphe, avec des nuances de myrtille et de grillé, de bouche puissante. Le 2005 se goûte très bien, dense, souple, structuré, au bouquet subtil et intense à la fois, un vin qui développe des arômes séduisants de cassis et de sous-bois, puissant, avec des tanins très bien équilibrés, qui mérite d’être conservé pour profiter de son potentiel. Le 2004 est exceptionnel. Très parfumé, très complexe, aux nuances de fruits noirs macérés, de cuir et d’épices, de bouche charnue mais distinguée. Le 2002 est dans lignée, un beau vin ample, riche au nez comme aux papilles, avec ces notes de mûre et d’humus, aux tanins savoureux, coloré et dense. Somptueux 2001, l’une des plus jolies bouteilles dégustées, à la fois très souple et dense, d’une grande ampleur, développant un nez envoûtant où les fruits cuits côtoient le poivre rose et le musc, d’une longue finale, idéal sur une cassolette de ris et rognons de veau à la moutarde ou un simple tournedos grillé. On s’oriente ensuite vers ce qui fait la force d’un grand vin, sa capacité d’évolution, en faisant un “saut” vers ce 1990, d’une grande longueur, au nez comme en bouche, avec ce côté légèrement “rancio” qui lui va parfaitement, aux tanins généreux, avec cette bouche bien charnue, ample et séduisante. Le 1989 est plus “chaud”, dominée par les fruits à noyau et la cannelle, un vin que l’on appréciera sur un foie gras aux figues, par exemple. Le 1987 parvient à maturité, il est à son apogée. Le 1982 ne fait pas son âge, mêlant densité et harmonie, tout en nuances d’arômes, où dominent la réglisse et les épices, de bouche intense, vraiment remarquable. On poursuit avec ce 1978, très classique, et du millésime et de son terroir, où se décèlent des connotations de de fruits à noyau et de fumé, tout en bouche comme le 1975, surprenant par sa vivacité, sa couleur, son ampleur, comme ce grand 1970, lui aussi, d’une bouche dense, subtilement parfumée (champignons, cuir), avec des tanins raffinés, un vin qui emplit le palais. Henri Duboscq et sa sœur Anne-Marie se sont associés à Philippe Jorand pour lancer un vignoble de 13 ha qui s'étend sur les communes de Gaillan et de Queyrac. On y goûte ce joli Médoc Château Layauga-Duboscq cuvée Renaissance 2011, plus souple, plus facile, d’un beau rouge sombre, charpenté, avec des tanins boisés bien présents, très aromatique et ample, avec de la persistance. Le 2010 est évidemment plus dense, bien charnu comme le 2009, harmonieux, aux connotations fruitées, aux notes d’humus et de vanille, alliant une bonne base tannique à une finesse persistante. Excellent 2008, qui parvient à maturité, tout en couleur et en matière, au nez de griotte et de fumé, aux tanins mûrs.

   

Château HAUT-MARBUZET

Henri, Hugues et Bruno Duboscq
1, rue Saint-Vincent
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 54
Télécopie : 05 56 59 70 87
Email : infos@haut-marbuzet.net





> Le palmares des vins


CLASSEMENT ALSACE
e_alsace.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence en fonction des dernières dégustations, découvertes, coups de cœur, déceptions...


IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements
Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

RIESLING
P. ARNOLD
7 VIGNES
Pierre FRICK
BESTHEIM
BECK/REMPART
GRESSER
Georges KLEIN
G. METZ
REINHART
SCHAEFFER-WOERLY
SCHLÉRET
ZOELLER
SAINT REMY
Victor HERTZ
VIELWEBER
HEYBERGER & Fils
FAHRER
Jean-Louis KAMM
SCHAETZEL
GEWURTZTRAMINER
MAULER
André HARTMANN
BESTHEIM
D. PETERMANN
HAEGI
HAULLER
Damien KELHETTER
EBLIN FUCHS
KLINGENFUS
BAUMANN ZIRGEL
C. BLEGER
R. FALLER
Lucien SCHIRMER
BECKER
PINOT GRIS/PINOT BLANC ET MUSCATC
7 VIGNES
RUHLMANN-SCHUTZ
René KOCH
JOST
SCHLÉRET
Aline et Rémy SIMON
Edmond RENTZ
MEYER
GILG
HALBEISEN (Muscat)
KIRSCHNER
(Cave HUNAWIHR)
CREMANTS PINOT NOIR
Ch. et Dom. FREY
HUBER et BLEGER
RUHLMANN-SCHUTZ
BESTHEIM
Pierre FRICK (PB)
André HARTMANN (PN)
Georges KLEIN
Aline et Rémy SIMON
Cave CLEEBOURG
STOEFFLER
VENDANGES TARDIVES (et SGN)
GRESSER
HAEGI
HAULLER
Jacques ILTIS
René KOCH
JOST
SCHAEFFER-WOERLY
SCHLÉRET
ZOELLER
BROBECKER
Ch. et Dom. FREY
René FLECK



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

RIESLING
Edgar SCHALLER
Château d'ORSCHWIHR
GEWURTZTRAMINER
FREY-SOHLER
GOCKER*
(H. REYSER*)
(J. et C. LINDENLAUB*)
HAEGELIN
(DUSSOURT)
PINOT GRIS/PINOT BLANC ET MUSCATC
(P. SCHAEFFER*)
(SCHLUMBERGER*)
CAVE PFAFFENHEIM
CREMANTS PINOT NOIR
Eric LICHTLÉ
VENDANGES TARDIVES (et SGN)
Philippe SOHLER



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

RIESLING
Maurice SCHOECH*
(Charles BAUR)
GEWURTZTRAMINER
Claude BERGER
(Léon BOESCH)
PINOT GRIS/PINOT BLANC ET MUSCATC
(2 LUNES)
STINTZI*
CREMANTS PINOT NOIR
VENDANGES TARDIVES (et SGN)
Fernand ENGEL

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaines Les TERRES de MALLYCE


“L'observation du comportement des vignes et une gestion plus naturelle, sont les composantes essentielles de notre méthode culturale. Les pesticides, les engrais chimiques sont bannis et les vinifications sont du même esprit. Intervenir de façon limitée en terme de traitement, privilégier la fertilisation organique et fournir des oligo-éléments sont les leviers dont nous disposons pour développer les résistances naturelles de la plante. Une taille sévère permet d'adapter la capacité de production aux réserves du sol sur des terroirs maigres et arides. Nous mettons en adéquation les possibilités du terroir avec l'objectif d'une production typique et qualitative. Le domaine a obtenu le label AB en 2011. Fermentations spontanées, sans levurage; l'utilisation des sulfites est à 10 mg/l sur les vins rouges.” Beau Côtes-du-Roussillon Villages Les Huit 2012, marqué par ses Syrah (65%) et Grenache, aux senteurs de cassis et de cuir, mêlant couleur et matière, d’une jolie finale épicée, un vin d’excellente évolution, typé par son terroir de schistes. Le Côtes-du-Roussillon Villages Del Amor 2011, où domine le Grenache noir, est velouté, charnu, très parfumé (mûre, griotte et réglisse).

Corinne et Yvon Soto
20 bis, rue des Vignes
66720 Rasiguères
Téléphone :04 68 73 86 37
Télécopie :04 68 73 86 37
Email : soto.corinne@orange.fr
Site personnel : www.lesterresdemallyce.com

Château MONTAUD


Niché au pied du massif des Maures, le Château Montaud et ses deux mille ans d’histoire, est depuis 1951 la propriété de la famille Ravel. Installé sur de longues terrasses baignées de soleil, le vignoble abrite divers cépages provençaux. La viticulture y est traditionnelle, le travail de la terre, privilégié, ceci afin de conserver la fraîcheur des sols maigres obligeant la vigne à s’enraciner en profondeur.   Savoureux Côtes-de-Provence Château Montaud blanc 2016, 50% Rolle, 40% Sémillon, 10% Ugni blanc, élégant, aux notes caractéristiques de pomme, de narcisse et de noisette, est un vin ferme et suave en bouche, tout en harmonie, d’une jolie finesse, tout en distinction et richesse à la fois, très charmeur. Le Côtes-de-Provence Château Montaud rouge 2013, 40% Grenache, 30% Syrah, 20% Cabernet-Sauvignon et 10% Mourvèdre, est un vin de couleur profonde et intense, aux notes de cassis, de prune et d’épices, aux tanins savoureux, de bouche soyeuse et dense. Excellent Côtes-de-Provence Château Montaud rosé 2016, de belle teinte, tout en finesse, de bouche suave, aux notes d’abricot frais, que l’on peut déboucher, notamment, avec des brochettes de pointe d'asperges grillées ou des calamars farcis. Goûtez le Côtes-de-Provence Château L’Oasis rosé 2016, de bouche friande dominée par l’abricot et les fleurs fraîches, de robe légère, associant nervosité et suavité, l’IGP Vin de Pays du Var Le Chevalier de Rascasse blanc, Chardonnay, aux senteurs de fleurs blanches et d’amande, d’une belle persistance, avec des connotations de pomme, et le Chevalier de Rascasse rosé Tibourenc (Vin de Pays des Maures), qui sent l’abricot et la noix, de jolie bouche franche et fraîche.

Frédéric Ravel
348, route des Maures
83390 Pierrefeu-du-Var
Téléphone :04 94 28 20 30
Télécopie :04 94 28 26 26
Email : contact@chateau-montaud.eu
Site personnel : www.vignoblesravel.com

Château PONTAC-MONPLAISIR


Une belle propriété familiale de 16 ha, depuis des générations. “En 1920, mon père, M. Auguste Maufras acquit le domaine, dont le vignoble avait une superficie de 50 ha. Pendant la guerre de 1940, la propriété fut négligée : et c’est seulement en 1955, que j’entrepris le remembrement du vignoble en cépages nobles et la rénovation de tous les chais, cuviers, pour me permettre de faire la mise en bouteille au Château, vu qu’auparavant, la récolte était vendue en fûts. Dès lors, la vinification fut contrôlée par M. Peynaud, œnologue confirmé sur la place de Bordeaux. Au début des années 1980, après avoir suivi une formation œnologique, mon fils travaille avec moi, afin de perpétuer la tradition familiale et de pratiquer des vinifications semblables aux Grands Crus Classés. Voilà un beau Pessac-Léognan blanc 2015, frais et suave à la fois, aux connotations florales, de finale ronde, qui allie intensité et souplesse, vraiment réussi, élégant, d’une finale marquée par le coing et le grillé. Le 2014, qui allie la fraîcheur à la richesse, de belle robe brillante et limpide, de bouche savoureuse avec des nuances de miel et de pêche mûre, idéal sur des noix de Saint-Jacques aux raisins ou des huitres chaudes à la bretonne. Goûtez le 2013, ample et persistant, de robe dorée, avec des notes de rose et d’aubépine, élégant et persistant, de bouche délicate. Le Pessac-Léognan rouge 2014, marqué par des notes d’épices et d’humus caractéristiques, des tanins bien équilibrés et ronds à la fois, une bouche corsée, est un vin charnu et classique. Redégusté cette année, le 2009 est généreux, à dominante de pruneau, de cannelle, de belle robe pourpre, alliant une finesse tannique à une rondeur persistante.

Jean et Alain Maufras
20, rue Maurice Utrillo
33140 Villenave d'Ornon
Téléphone :05 56 87 08 21 et 06 09 28 80 88
Télécopie :05 56 87 35 10
Email : contact@pontac-monplaisir.fr
Site personnel : www.pontac-monplaisir.fr

SCE DU CLOS BELLEFOND


Issu d’une vieille famille vigneronne originaire de Santenay, Louis NIE acquit, en 1889, le Domaine du CLOS BELLEFOND, qui reste aujourd’hui encore un domaine familial. Situé au Sud de la Côte de Beaune, à Santenay, cité viticole, touristique et… thermale, le Domaine exploite exclusivement des appellations villages et Premiers Crus sur les finages de SANTENAY, CHASSAGNE-MONTRACHET, VOLNAY et POMMARD. Sur ces sols géologiquement variés de la Côte de Beaune, Pinot Noir et Chardonnay, utilisés en mono-cépage, permettent au vinificateur d’exprimer parfaitement la typicité des vins. Fidèles aux traditions bourguignonnes et sans se soucier des phénomènes de mode, après une récolte manuelle au tri rigoureux, les vinifications ont lieu en cuves de chêne, ouvertes et sous claies, pendant une dizaine de jours. Les vins sont ensuite élevés en fûts, durant une période de 18 à 20 mois selon la puissance du millésime ; mis en bouteilles puis conservés en nos caves jusqu’à leur expédition. Superbe Santenay Clos Bellefond 2009, coloré, chaleureux, au nez de fruits rouges surmûris et de violette, très charpenté, riche au nez comme en bouche, qui poursuit son excellente évolution. Le 2008, issu de sols pauvres d’une ancienne carrière, puissant et coloré, très typé, très équilibré, aux tanins fermes mais soyeux, de bouche dominée par les fruits rouges et l’humus, de bonne garde. Le Chassagne-Montrachet Morgeot Premier Cru 2009, très aromatique, bien équilibré, au nez subtil, est un vin d’une jolie concentration en bouche. Vous aimerez aussi le Santenay Premier Cru Passetemps 2009, où s’entremêlent les saveurs d’épices et de fruits surmûris, ferme en bouche, d’un grand classicisme, commence à peine à s’ouvrir. Le Santenay Premier Cru La Comme 2009, aux tanins soyeux et riches à la fois, au bouquet intense de cassis, de musc, est un grand vin ferme, solide, de belle structure, de garde. Remarquable Pommard Premier Cru La Platière 2009, issu de sols caillouteux, très harmonieux, très parfumé (fruits rouges frais, humus…), avec ces nuances de mûre et d’épices caractéristiques de son terroir, de garde comme le 2008, complet, parfumé au nez comme en bouche (fraise des bois, violette, humus), est de couleur pourpre intense, aux tanins riches, un vin associant puissance et finesse, de garde, bien sûr. Des cuvées plus anciennes, de 2005 à 2001, sont encore disponibles, les 2000 et 2001, étant actuellement à leur apogée.

Laurence et Bernard Chapelle
2, route de Chassagne
21590 Santenay
Téléphone :03 80 20 60 29
Télécopie :03 80 20 65 92
Email : clos-bellefond@wanadoo.fr
Site : closbellefond
Site personnel : www.closbellefond.com


> Nos dégustations de la semaine

BESTHEIM


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. “Je prends le relais d’un travail formidable qui a été fait par Thierry Schœpfer, nous explique Agostino Panetta, le nouveau Directeur Général de Bestheim, j’ai été recruté pour donner du dynamisme à la cave de Bestheim et améliorer son image de marque.
Nous sommes très présents sur beaucoup de marchés mais nous voudrions augmenter notre présence en CHR et sur les tables prestigieuses. Nous allons donc particulièrement travailler sur la reconnaissance de la marque. Nous avons le savoir-faire et les terroirs, et nous souhaitons mettre cela en adéquation pour briller un peuplus.
Nous allons utiliser des méthodes plus modernes pour communiquer en utilisant plus l’outil marketing et faire évoluer une partie de notre production vers du “haut de gamme”. Pour l’instant, nous avons une très bonne image qualitative pour du grand volume. Ce qui est déjà très satisfaisant !
Nous allons valoriser certaines parcelles pour proposer des Vins plus ciselés, plus élaborés. Notre cuvée L’Impatient correspond bien à cette démarche très qualitative, nous souhaitons en créer d’autres en sélectionnant plusieurs terroirs bien spécifiques qui méritent du parcellaire. Nous avons été élu meilleur effervescent du Monde pour notre effervescent Grand Prestige Rosé, une reconnaissance de notre savoir-faire qui souligne les compétences magnifiques en interne, cela nous prouve que notre démarche élitiste est justifiée.”
“Les 2015 et 2016 sont deux très jolis millésimes, nous dit Christophe Adam, l’œnologue. Le 2016 est un millésime très mûr qui offre beaucoup de fraîcheur, il est bien typé Alsace. À Bestheim, nos Vins sont assez secs y compris les Grands Crus. Le 2015 est aussi un joli millésime, les Gewurztraminers Grands Crus, sont particulièrement bons. Pour le Pinot Noir 2016, très belle maturité, beau potentiel, lors des vendanges, nous avons ramassé des raisins à 13°.
Deux produits on fait le “buzz” en 2016 : le Grand Prestige Rosé 2014 qui a beaucoup de succès depuis qu’il a été élu meilleur effervescent du Monde, et notre crémant Grand Prestige blanc, notre produit phare qui fait notre renommée.
En 2016, nous avons produit un Crémant 100% Pinot Noir sur nos terroirs calcaires, il bénéficie d’un élevage sur lattes de 18 mois pour garder toute la fraîcheur des arômes avec un dosage de 7-8 g. par litre de sucre résiduel. C’est un Crémant d’une belle trame tannique, idéal à l’apéritif mais aussi à table, pour accompagner carpaccio de bœuf, tartare de poisson, cuisines asiatique ou japonaise.”
Autre nouveauté depuis Février 2017 : “en parfaite harmonie avec la gamme des Vins Bestheim, le nouveau design est épuré, lisible et aisément identifiable. Il met en valeur le sigle de la marque et se pare d'un papier texturé apportant raffinement et élégance aux cuvées.
L'aspect satiné du papier est agrémenté d'un délicat relief galbé et de vernis sérigraphique sublimant la marque Bestheim. Les couleurs s'adoucissent et se conforment aux tendances actuelles : rose poudré pour le Brut Rosé et couleur crème onctueuse pour le Demi-Sec. Le Crémant Bestheim Brut conserve sa teinte or caractéristique et devient “Brut Premium’’.
La collerette se veut plus discrète, fine et apporte à la gamme une dimension plus moderne. Les coiffes quant à elles sont plus courtes et se parent toutes d'un bleu profond, élément distinctif de la marque, avec une impression en argent à chaud. Seul le crémant Brut Rosé se permet la fantaisie de s'habiller de rose poudré. Les coiffes s’ennoblissent d'une tête bombée marquée du sigle, et de l’inscription Bestheim sur l’ouverture. L'épaisseur de la coiffe est elle aussi renforcée.”
La maison est évidemment la référence en Crémants. On le voit avec ce remarquable Crémant d’Alsace Grand Prestige rosé 2014, “Après plusieurs années de sélections parcellaires (les terroirs calcaires de la Vallée Noble) et un choix rigoureux des plus belles cuvées, explique-t-on, nos œnologues ont abouti à l’élaboration du Crémant Grand Prestige Rosé. Notre ambition est de mettre en avant la finesse du Pinot Noir et de proposer un Crémant Rosé gastronomique différent du Crémant Rosé festif et léger.” C’est réussi puisque le vin, de belle teinte, tout en bouche, développe des connotations de cerise, d’abricot et de grillé, ample, marqué en effet, par le Pinot Noir, associant richesse et distinction, d’une finale complexe. Beau Crémant d’Alsace Extra Brut, qui sent les fruits secs (amande) et la rose, dense et distingué à la fois, un vin frais et vif, tout en fraîcheur aromatique, de mousse légère.
Le Crémant d’Alsace Grand Prestige 2011, riche au nez, d'une grande complexité aromatique où l'on retrouve des senteurs de citron et d'amande, développe une bouche flatteuse. Le Crémant Blanc De Noirs associe élégance et charpente, finesse et densité, avec ces notes caractéristiques de fleurs blanches, de coing et de miel, très persistant comme ce Crémant Chardonnay, de superbe robe dorée, de mousse légère, parfumé, au nez dominé par les fruits mûrs et le pain brioché, avec cette pointe de fraîcheur au palais. Quant au Crémant d’Alsace Extra Brut, à la mousse légère et intense, au nez de lis et pêche, élégant en finale, il est parfait à l’apéritif.
On continue avec ce remarquable Riesling Grand Cru Schlossberg 2015, de jolie robe brillante, riche et parfumé, aux notes fruitées et florales intenses et complexes, fondu en bouche, qui mêle structure et distinction, est à prévoir sur des gambas flambées ou des quenelles de volaille. Le Riesling Grand Cru Mambourg 2015 développe un nez intense de rose et d’amande, de robe brillante, un vin puissant et parfumé, de finale délicate, ample et persistante, vraiment racé comme ce Pinot Gris Grand Cru Zinnkoepflé 2015, délicat en bouche, aux notes subtiles de fruits frais et de noisette, est très équilibré, harmonieux, tout en finale. Le coteau du Zinnkoepflé est un terroir calcaire unique par son microclimat méditerranéen, son exposition sud/sud-est et son sol calcaro-gréseux. C'est le Grand Cru le plus haut d'Alsace culminant à 431 m d'altitude.
Le Pinot Gris Grand Cru Mambourg 2015, puissant et bouqueté, est très séduisant par sa structure et sa persistance d’arômes, sec et dense en bouche. 
Le Gewurztraminer Grand Cru Furstentum 2014, suave et sec à la fois, est un vin puissant et corsé, où s’entremêlent les épices et les fleurs fraîches, de bouche opulente mais vive, se savoure, par exemple, sur une quiche au Munster ou un gâteau aux amandes et aux abricots. 
Le Muscat Altereben 2014, savoureux, suave, et ce Pinot Gris lieu-dit Strangenberg, intense au nez comme en bouche, associe structure et distinction, avec ces notes de fumé bien spécifiques. Le Pinot Gris Classic 2015, complexe, est un vin racé et charmeur, avec des nuances de fumé bien spécifiques, parfait sur les plats épicés. Superbe et puissant Gewurztraminer Grand Cru Zinnkoepflé 2015, ample avec des arômes de grillé et de pomme, bien persistant en bouche, qui allie vivacité et suavité en finale. Beau Riesling Grand Cru Zinnkoepflé 2014, tout en subtilité d’arômes, un vin associant rondeur et nervosité, au nez de noisette, de bouche puissante et parfumée, tout en souplesse. Le coteau du Zinnkoepflé est un terroir calcaire unique par son microclimat méditerranéen, son exposition sud/sud-est et son sol calcaro-gréseux. C'est le Grand Cru le plus haut d'Alsace culminant à 431 m d'altitude.
Le Pinot Gris Classic 2015, complexe, est un vin racé et charmeur, avec des nuances de fumé bien spécifiques, parfait sur les plats épicés. Tout en typicité, Le Riesling Grand Cru Mambourg 2015 a des notes florales délicates, un vin très marqué par ce terroir spécifique, riche et sec à la fois, puissant au nez comme en bouche, ample et épicé en finale comme il le faut.
Le Gewurztraminer Grand Cru Mambourg 2016, typé, au nez complexe et puissant, bien équilibré, de bonne bouche parfumée et souple, avec des arômes de grillé en finale. Le Riesling Lieu-dit Rebgarten 2013 mêle structure et vivacité à la fois, est d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron, distingué, d’une très belle persistance.
Beau Gewurztraminer Grand Cru Furstentum 2014, de belle robe, aux arômes de fumé et d’abricot, qui associe intensité aromatique et persistance, avec des notes de fleurs blanches en finale.
Le Pinot Noir l’impatient 2014 développe des tanins présents et soyeux la fois, un vin puissant, de robe brillante, aux notes de framboise et de cerise macérées, très équilibré au palais.
Le Pinot Gris Sélection de Grains Nobles 2014, suave, savoureux, développe un nez de rose, un vin concentré, légèrement miellé riche et très fin à la fois, intense au nez comme en bouche. Même propriétaire que le Château Fillon (voir Bordeaux).

Directeur général : Agostino Panetta
3, rue du Général de Gaulle
68630 Bennwhir
Tél. : 03 89 49 09 29
Fax : 03 89 49 09 20
Email : vignobles@bestheim.com
www.vinsdusiecle.com/bestheim
www.bestheim.com


François MILLET


Le domaine voit le jour dans les années 1850. Aujourd’hui, c’est la cinquième génération qui le dirige avec Monique, François et Nicolas. Le vignoble compte 21 ha repartis à hauteur de 75% en Sauvignon (Sancerre blanc) et 25 % en Pinot Noir.
Ce Sancerre blanc 2014, charmeur par sa vivacité, d’une belle persistance aromatique, à dominante de fruits secs (abricot) et d’aubépine, est rond et persistant au palais, quand le Sancerre blanc cuvée Confession 2014, complexe, au nez de petits fruits frais (citron), est très bien équilibré, de bouche suave mais nerveuse également. 

2, rue de Venoize - Le Carroir Picard
18300 Bué
Tél. : 02 48 54 39 09
Email : domaine.millet.francois@orange.fr
www.scev-millet-francois.com


Domaine LASSAGNE


Le domaine a été fondé en 1998. Bien apprécié leur Juliénas 2015, au nez puissant de framboise cuite et de sous-bois, un vin équilibré, d’une belle persistance d’arômes, riche au nez comme en bouche, d’excellente garde. 
Excellent Saint-Amour cuvée Prestige 2014, aux notes de griotte, mêle souplesse et intensité aromatique, un vin harmonieux et très équilibré, de bouche charnue et parfumée, à prévoir sur un paté de foies de volaille en terrine. 
Goûtez le Bourgogne blanc, rond en bouche, au nez subtil, ample et persistant, aux connotations complexes où dominent les fleurs (aubépine, buis), avec une nuance d’agrumes en finale.

Nicole et André Lassagne
Lieu-dit La Ville
71570 Saint-Amour
Tél. : 03 85 37 11 93 et 06 08 21 28 10
Fax : 03 85 36 56 61
Email : andre@domainelassagne.com



> Les précédentes éditions

Edition du 12/09/2017
Edition du 05/09/2017
Edition du 29/08/2017
Edition du 22/08/2017
Edition du 15/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017
Edition du 10/01/2017
Edition du 03/01/2017
Edition du 27/12/2016
Edition du 20/12/2016
Edition du 13/12/2016
Edition du 06/12/2016
Edition du 29/11/2016
Edition du 22/11/2016
Edition du 15/11/2016
Edition du 08/11/2016
Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016

 




CHATEAU DE LA BRUYERE


CHAMPAGNE GOSSET


DOMAINE VINCENT BACHELET


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


DOMAINE ALAIN VIGNOT


CHATEAU MONT REDON


DOMAINE ALAIN MICHAUD


CHAMPAGNE NATHALIE FALMET


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


DOMAINE DE LA RENAUDIE


DOMAINE GOURON


HENRY NATTER



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales