Chateau Vin

Edition du 22/12/2015
 

CHATEAU DU GRAND BOS

Référence

Château du GRAND BOS

un authentique cru bourgeois


Situé au rang de 1er Grand Vin Classé au classement du Guide DUSSERT-GERBER 2013, le Château du Grand Bos fait des vins de Graves depuis le XVIIe siècle. Le lieu, vignoble de clairière entouré de bois de chênes, de pins maritimes, de châtaigniers et d’acacias sur 30 ha d’un seul tenant, est un espace de paix et de sérénité que nulle vision d’habitation étrangère ne vient polluer. La demeure, bordée par un parc où se remarquent des arbres centenaires, est un modèle de sobre harmonie, avec ses ailes de communs entourant une cour carrée fermée par une grille. La première construction du XVIIe siècle a fait l’objet de restaurations à deux reprises, en 1771 et en 1988, et seulement 9 familles ont possédé ce « Bourdieu » - depuis le moyen-âge à Bordeaux, le Bourdieu est un domaine à vocation viticole et vinicole fondé par les Bourgeois de Bordeaux et commandé par une demeure souvent de belle architecture entourée de ses communes – depuis la fin du XVIIe siècle jusqu’à nos jours, dont celles des CROZILHAC, à la fois Bourgeois de Bordeaux et Seigneurs de Lescaley et de Laguloup, de 1650 à 1830. Aujourd’hui, la famille VINCENT-ROCHET, amoureuse de la nature, entourée d’une équipe où s’allient compétence, jeunesse, et expérience, met sa passion et son talent dans la culture traditionnelle de ses vignes et dans l’élevage de ses grands vins en associant la tradition rigoureuse du Bordelais à la modernité qui permet de maîtriser soigneusement leur vinification et leur vieillissement. Comme tous les vins de l’AOC GRAVES, ceux du Grand Bos sont obligatoirement des vins d’assemblage, les monocépages étant interdits. Les BLANCS sont majoritairement de sémillon (la douceur, l’aptitude au vieillissement), suivi par le sauvignon (le fumé), avec un faible pourcentage de muscadelle (la saveur légèrement musquée). Les deux premières années, ils ont de la fraîcheur, de la minéralité, et des arômes rappelant des fleurs ou des fruits, apportés par les variétés cultivées. Entre la deuxième et la troisième année, il y a une période de quelques mois où ils peuvent se fermer. Après cela, ils vont voir le fruit s’estomper et acquérir le bouquet qui se prolongera en s’affinant pendant environ 5 à 7 ans. Ensuite apparaissent des saveurs de type Xérès que certains apprécient mais que d’autres n’aiment pas. À chacun de décider s’il recherche ces saveurs particulières ou s’il préfère boire ses blancs dans les cinq ans. Les ROUGES sont équilibrés entre le cabernet-sauvignon (la finesse aromatique, la pureté) et le merlot (la rondeur, le corps) avec un petit apport de ce merveilleux cépage qu’est le petit verdot (la vivacité, la puissance, la subtilité aromatique et l’aptitude au vieillissement). Eux aussi ont leur période de jeunesse où le fruit domine tandis que les tanins sont très présents, période qui dure de 3 à 5 ans. On peut aimer goûter un vin jeune. Ensuite arrive la période de maturité avant la plénitude qui survient entre 5 et 10 ans selon les millésimes où le bouquet se substitue au fruit avec des nuances de grillé, de rôti, d’épices, de venaison ou de sous-bois. Au-delà, c’est l’apogée où les tanins se fondent peu à peu complètement et où les saveurs en bouche se font plus complexes. Au Grand bos, même dans les millésimes moyens les vins se gardent au moins 10 ans et pour les bonnes années, ils atteignent 20 ans sans problème dans une bonne cave. Les vins rouges doivent être bus à une température de 16 à 17°C, et les vins blancs entre 7 et 9°C et jusqu’à 10 à 12°C pour des vins plus vieux. Nous préconisons de les transférer sans brusquerie dans une carafe, ce qui permet d’éliminer avec les dernières gouttes le dépôt naturel cristallisé au fond de la bouteille et surtout de favoriser, par l’aération, l’émergence du bouquet. C’est cette dernière raison qui nous conduit à conseiller aussi le carafage pour des vins jeunes. Voici quelques commentaires sur les divers millésimes qui sont tous différents : Rouge 2005 : robe sombre, grenat aux reflets violine. Nez riche et complexe aux notes de fruits (cerise), de poivre et de sous-bois. En bouche, structuré, ample, équilibré. Finale longue et majestueuse. Rouge 2006 : robe rubis soutenu limpide et brillante. Nez ouvert, aérien avec de fines épices, réglisse et cerise noire. En bouche, concentration aromatique, rondeur des tanins, notes de cuir et de fruits légèrement cuits. Finale soutenue rehaussée d’un fin boisé. Rouge 2008 : robe pourpre profonde et dense. Nez épanoui, complexe et riche (baies noires, vanille). En bouche, structure maîtrisée, onctuosité, complexité (cassis, mure), pleine et fondue à la fois. Finale ample et expressive. Rouge 2009 : robe moirée, reflets rubis profond. Nez capiteux à nuances réglisse/caramel. En bouche, puissant et charnu, structuré, aux tanins serrés avec des arômes intenses (truffe, cassis, sous-bois). Bonne persistance. Rouge 2010 : robe sombre somptueuse. Nez épanoui, osmose entre les fruits et les tanins serrés et fins. En bouche corps robuste et savoureux, sur les fruits rouges et noirs bien mûrs, la réglisse et le caramel. Très bel équilibre, finale longue et savoureuse. Rouge 2011 : belle robe sombre aux reflets cerise, nez doux, agréablement persistant très légèrement épicé avec une petite touche cannelle. Attaque ronde et puissante amenant un corps long, charnu et capiteux. Des tanins présents sans être agressifs donnent une bonne longueur. Blanc 2009 : robe soutenue aux reflets or-vert. Nez de belle intensité de fleurs séchées et de vanille. En bouche, souplesse et fruité discret. Blanc 2010 : robe jaune pâle. Nez frais, mentholé, minéral, léger toasté, nuance florales. En bouche, le bois est présent sans masquer le fruit, bon équilibre. Blanc 2011 : couleur jaune-vert superbe, brillante, lumineuse. Nez intense de fruits secs (amande, figues) et d’agrumes (écorce d’orange et de citron) évoluant vers des nuances plus exotiques (mangue, ananas). En bouche attaque fraîche et délicate. Évolution grasse, acidulée, reflet fidèle du nez fruits secs et agrumes. Bon équilibre avec une finale légèrement minérale, superbe longueur. Vin alliant tradition et terroir.

   

CHATEAU DU GRAND BOS

André Vincent

33640 Castres
Téléphone : 05 56 67 39 20
Télécopie : 05 56 67 16 77
Email : chateau.du.grand.bos@free.fr





> Le palmares des vins


CLASSEMENT GRAVES
e_graves.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(HAUT-BRION (PL) (b))
(LA MISSION HAUT-BRION (PL))
MALARTIC-LAGRAVIÈRE (PL) (b)
GRANDMAISON (PL)
SMITH-HAUT-LAFITTE (PL) (b)
OLIVIER (PL) (b)
GRAND BOS
HAUT-LAGRANGE (PL)
RAHOUL
ROSE SARRON (b)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CHEVALIER (PL) (b)
BOUSCAUT (PL)
CARBONNIEUX
CHANTEGRIVE (b)
SOLITUDE (PL) (b)
BROWN (PL) (b)
LUCHEY-HALDE (PL)
DE MAUVES (b)
TOULOUZE (Graves de Vayres)
LE TUQUET (b)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(HAUT-BAILLY (PL))
MAGENCE
PONTAC-MONPLAISIR (PL)*
EYRAN (PL)
HAUT-CALENS
HAUT-MARAY
LAFARGUE (PL)
ROUGEMONT
VIMONT (b)
CHERET-PITRES*
ROUILLAC (PL)*
SAINT-AGRÈVES
CALLAC
ESPIOT
HAUT-PLANTADE (PL)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(LA TOUR MARTILLAC (PL) (b)*)
D'ARRICAUD (b)
BLANCHERIE
BRONDELLE (b)
Clos BELLEVUE
CAILLIVET
FOUGÈRES (b)
GRAVIÈRES
SAINT-ROBERT (b)
CASTRES
PETIT-PUCH (Graves de Vayres)
PICHON-BELLEVUE (Graves de Vayres)
CAILLOUX DE VALGUY
(SEGUIN (PL))



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
(LA PERRUCADE)
REYS
BEL AIR (Grave de Vayres)*
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
(HAUT-REYS)
GRAND ABORD*
SEUIL
SANSARIC

LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine Bel Avenir


L'authenticité de ce domaine réside dans le fait qu'il a toujours appartenu à la même famille depuis trois générations. C'est en 1920 que Jean Dardanelli arrive en France et travaillle pour le compte du Château du Thil à Vauxrenard. En 1961, Albert Dardanelli, après avoir travaillé avec son père, décide de s'installer et quitte le village du Rhône pour rejoindre le Beaujolais en Sâone-et-Loire. En 1986, Alain s'installe à son compte, à la suite de son père, et agrandit le domaine. C'est en 2003, qu' Alain et son épouse Cécile acquièrent une parcelle de Moulin à Vent. En 2005, ce sera l'arrivée d'un Morgon Charmes et d'un Régnié. En 2007, et après ces années de labeur, arrivent trois nouvelles appellations : Beaujolais La Chapelle Blanc, Bourgogne Blanc, Bourgogne rouge. Puis, c’est l'occasion de présenter les Saint-Amour et Juliénas Les Capitans. “Les 2013 et 2014 sont 2 grands millésimes pour nous, précise Cécile Dardanelli, même si 2014 a été chaotique, ce sont des vins friands, fleuris. En 2013, les Chénas et Moulin-à-Vent sont plus concentrés (petits volumes dus à une tornade). Les 2014 sont croquants, plaisants, floraux. En 2015, nous avons à la vente tous les 2014 et les Saint-Amour 2013, puis les autres 2013.” L'export marche de mieux en mieux, il y a un vrai engouement pour nos vins et nous organisons des soirées à thème au Domaine, par exemple celle de la Saint-Valentin, avec, bien évidemment, du Saint-Amour. Nos deux chambres d'hôtes plaisent beaucoup.“ Superbe Moulin-à-Vent Élodie 2013, riche en couleur comme en arômes, aux notes de fruits rouges à noyau, intense au nez comme en bouche, très réussi, d’une jolie concentration d'arômes, d’excellente évolution comme le Chénas Grand Guinchay 2013, un vin chaleureux, à la robe rubis intense, avec ce nez de mûre et de griotte, aux tanins ronds, tout en nuances, à la fois puissant et souple. Excellent Morgon Les Charmes 2012, de robe profonde aux nuances violines, rond et suave, dominé par les petits fruits (cerise noire), de bouche mûre mais puissante. Le Juliénas Les Capitans, 2012, où dominent des notes de cassis, de griotte et d'épices, est un vin avec une structure harmonieuse. Il y a aussi ce Saint-Amour Laura 2013, aux senteurs de prune, de très bonne structure, classique, tout en bouche.et le Fleurie Poncié 2013, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de petits fruits à noyau, aux tanins fins. Chambres d’hôtes.

Alain et Cécile Dardanelli
1087, Bel Avenir
71570 La Chapelle-de-Guinchay
Téléphone :03 85 36 75 02
Télécopie :03 85 33 86 91
Email : domaine.bel.avenir@wanadoo.fr
Site personnel : www.domaine-bel-avenir.com

Domaine de BARROUBIO


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. À la lisière du Parc Régional du Haut Languedoc, la famille Miquel gère depuis la fin du XVe siècle les 60 ha que compte la propriété, dont 27 dévolus à la vigne. Une côte entourée de petit canyons (combes) qui, depuis le Haut-Minervois, décroît régulièrement vers le sud sur une cinquantaine d'hectares situés entre 200 et 300 m d'altitude. La modernité et la tradition des techniques de travail, associées à un environnement intact, permettent l’élaboration de vins typés comme on les aime. “En ce qui concerne les rouges 2014, nous dit Raymond Miquel, nous sommes satisfaits autant de la qualité que de la quantité, cela promet des vins avec beaucoup de fruit, gourmands et friands. Les vins de moyenne gamme seront plus faciles, quant aux grandes cuvées, elles mériteront plus de travail en cave. Pour les Muscats, la quantité est plus réduite avec une magnifique qualité, sur la fraîcheur, très mûrs, avec une belle acidité.” Fidèle à lui-même, ce remarquable Minervois rouge cuvée Jean Miquel Vieilles Vignes 2012, sol argilo-calcaire, exposition plein sud, altitude 300 m, 80% Carignan et 20% Grenache, assemblage de macération carbonique et de vinification traditionnelle, élevage de 15 mois en barriques..., un vin tout en couleur, avec des notes d’humus et de petits fruits rouges surmûris, gras, alliant souplesse et structure.  Beau Minervois Marie-Thérèse 2012 (75% Syrah et 25% Grenache, assemblage de macération carbonique et de vinification traditionnelle, élevage de 12 mois en barriques), de robe violacée, au nez légèrement poivré avec des notes gourmandes de cacao et de myrtille, dense, aux tanins mûrs et puissants à la fois, un vin qui emplit bien la bouche. Le Minervois rouge 2012, de charpente ample, harmonieux, est un vin qui allie puissance et souplesse. Joli IGP Muscat sec 2013, floral, de bouche suave et fraîche à la fois, un vin parfait sur des asperges. Goûtez le Muscat Saint-Jean-de-Minervois 2013, Muscat à petits grains, issu de vieilles vignes, ample comme on les aime, suave, où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, d’une grande finesse.

Raymond Miquel

34360 Saint-Jean-de-Minervois
Téléphone :04 67 38 14 06
Télécopie :04 67 38 14 06
Email : barroubio@barroubio.fr
Site personnel : www.barroubio.fr

Domaine des MEIX


Un domaine de 10 ha environ maintenant, mené en agriculture conventionnelle. Voilà un excellent Saint-Aubin Premier Cru rouge Les Murgers des Dents de Chien 2012. Très joli 2011, aux tanins mûrs, aux arômes de framboise et d’épices, tout en structure, typé, alliant finesse et charpente en bouche, un vin complexe, de très bonne garde. Le Saint-Aubin Premier Cru blanc Les Murgers des Dents de Chien 2013, où l’on trouve des notes de pomme et d’amande, typé, de bouche puissante, de robe jaune pâle, savoureux comme le Beaune rouge Premier Cru les Avaux 2013, aux arômes de fruits rouges, d’épices, de gibier, aux tanins bien enrobés, de bouche corsée.

Christophe Guillo
5, route de Bourguignon
21200 Combertault
Téléphone :03 80 26 67 05
Télécopie :03 80 26 67 05
Email : guillo-c@wanadoo.fr

LA BASTIDE BLANCHE


La restructuration du Domaine par la famille Bronzo remonte au début des années 1970. L'encépagement constitué pour plus de la moitié de Mourvèdre ce qui confère au vin ces arômes si profonds. Le vignoble de 28 hectares est planté tout en coteaux sur des parcelles aménagées en restanques pour une partie, sur des sols très profonds graveleux et caillouteux de type argilo-calcaire. Les méthodes de culture restent très traditionnelles avec des labours fréquents, une fertilisation organique et aucun emploi de désherbant chimique. Les vendanges entièrement manuelles s'effectuent dans de petits bacs pour que le raisin parvienne intact à la cave. Le terroir très fracturé produit de faibles rendements, ce qui permet d'obtenir des vins à forte personnalité, très concentrés avec des arômes puissants tout à fait exceptionnels. Le vin est riche associant structure et finesse, charnu et racé en bouche, d'une belle persistance aromatique, de très belle garde.

Michel Bronzo
367, route des Oratoires
83330 Sainte-Anne-du-Castellet
Téléphone :04 94 32 63 20
Télécopie :04 94 32 74 34
Email : bastideblanche@vinsdusiecle.com
Site : bastideblanche


> Nos dégustations de la semaine

POIRON


Des vignerons de père en fils depuis 1800, qui exploitent leur vignoble dans le respect de la nature (Terra Vitis).
Excellent Muscadet Sèvre et Maine sur Lie Le Fief Giraud 2012, est tout en finesse aromatique, harmonieux, bien équilibré en acidité, très élé- gant, au nez de citronnelle et d'amande, de bouche flatteuse. Leur autre Muscadet Sèvre- et-Maine sur Lie Domaine des Quatre Routes, tout en fraîcheur, est très floral, alliant nervosité et rondeur, vraiment très séduisant, le tout évitant d'hésiter.

Michel MORILLEAU


Classé 1er Grand Vin, et de loin (voir Classement région Anjou-Saumur). La famille est depuis 1740 dans ce vignoble de 18 ha.
Ce vigneron passionné, que j’ai été content de revoir, est particulièrement enthousiaste sur son millésime 2014 : “ici les vins fermentent encore en douceur, me dit-il. Qui dit longue fermentation, dit gras et glycérol en devenir. Le Muscadet 2014 est superbe. Le soleil de septembre a métamorphosé le raisin. Pas un grain de pourri malgré l'été difficile. Petit rendement une fois encore, mais des nectars en devenir. Millésime 2014 extraordinaire en perspective. Moyenne de 26 hl/ha sur l'ensemble du vignoble. Toujours très petits rendement, mais quelle soie... Muscadet récolté à 11% vol, Chardonnay Belle Vue 13.07 % vol, Chardonnay Saint Laurent 13.87 %vol ( il fermente en ce moment en fûts) future Exception 2014, Gros plant à 11.87 % vol, juste grandiose.
C'est vraiment du jamais vu, après un été pourri où il a fallu se battre pour garder une vendange saine, le résultat est stupéfiant. La canicule de Septembre a forcée les raisins à se protéger en épaississant leurs cuticules, le tout couplé à la déshydratation spéctaculaire de ces dernières semaines, nous a conduit à ces petits volumes.
Je pense que cette année sera très grande pour la Loire. Les acidités sont restées bonnes pour la fraicheur.Les Chardonnay 2014 seront une fois de plus très distincts : Saint-Laurent 10 hl/ha fermentation en fûts jusqu'en Janvier, mieux que 2013, une petite merveille à 13,8 % nature.
Le sommelier de Lasserre, Antoine Pétrus, vient de rentrer le Muscadet 2011 et le Chardonnay Exception 2013 sur sa carte. Il était venu faire une conférence sur les vins de Loire cet été. Des amis lui avaient laissé quelques flacons et les a beaucoup appréciés.”
Vous allez donc exciter vos papilles avec ce remarquable Muscadet Côtes-de-Grand-Lieu sur lie 2010, au nez subtil, d'une belle persistance aromatique, à dominante de fruits secs (abricot) et de tilleul, un vin harmonieux, de belle évolution.
Formidable Muscadet Olympus 2004, avec des notes minérales, aux senteurs d'agrumes, séduisant par sa structure distinguée en finale; un vin qui mérite une cuisine raffinée comme des hutres chaudes à la sauce safrané ou des brochettes de lotte au lard fumé. Le Gros-Plant blanc Prieuré Royal Vieilles Vignes 2014 est toujours très bien équilibré en acidité, au nez de fleurs blanches et de raisin frais, est vivace et persistant en bouche, très plaisant en finale.
Il y a encore ce Saint Laurent Exception Chardonnay 2014, frais et suave, où s’entremêlent des notes d’amande, de fruits blancs et de bruyère, de bouche fine, parfait sur une terrine de poissons.
Prieuré royal Saint-Laurent
44650 Legé
Tél. : 02 40 26 60 95
Fax : 02 40 26 63 65
Email : m.morilleau@yahoo.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine du BAGNOL


Sébastien et Jean-Louis Genovesi sont les nouveaux propriétaires héritiers paysans du Marquis de Fesques, qui en son temps, sur son domaine Le Bagnol, produisait ce merveilleux nectar, dont la base, à l’origine, était composée des cépages de type muscatels. Le respect d’une tradition de qualité toujours plus rigoureuse et la volonté farouche de renforcer le caractère spécifique des vin de Cassis les ont guidé vers le choix de cépages majoritaires tels que, pour le blanc, la Marsanne est associée à la Clairette et un zeste d’Ugni Blanc. Pour le rosé, le Grenache est complété par le Cinsault. Pour le rouge, le Mouvèdre est assemblé avec du Grenache rouge.  
Culture traditionnelle avec travail au sol, ébourgeonnage au printemps et égrappage début juillet dans le but de maîtrise stricte des rendements. Vendanges manuelles, par une équipe familiale à partir de fin août, lorsque les raisins sont à pleine maturité. À la vinification, les raisins sont égrappés et foulée lors du remplissage du pressoir. Deux techniques sont utilisées: le pressurage direct et la macération pelliculaire à froid. 
Remarquable Cassis blanc 2012, 51% Marsanne, 32 % Clairette et 17% Ugni Blanc, terrain argilo-calcaire, aux notes caractéristiques de pamplemousse et de noisette, un vin de belle robe, ferme et suave en bouche avec des nuances de poire, très persistant, d’une jolie finesse, tout en distinction et richesse à la fois, à prévoir sur des langoustines à la crème d'estragon (12,50 €). Au même prix, le Cassis rosé 2013, 48% Grenache, 34% Mourvèdre et 18% Cinsault, de robe délicate, alliant nervosité et rondeur, vif et rond à la fois, bien parfumé, d’une très jolie finale en bouche, idéal sur un poulet à la chinoise. Le Cassis blanc cuvée Marquis de Fresques 2012, 50% Marsanne, 50% Clairette, parfumé, gras, très bien vinifié, intense au nez comme en bouche, tout en subtilité (19 €).

Jean-Louis Genovesi
12, avenue de Provence
13260 Cassis
Tél. : 04 42 01 78 05
Fax : 04 42 01 11 22
Email : jeanlouis.geno@orange.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins


> Les précédentes éditions

Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013

 



ROEDERER


Domaine BEAUVALCINTE


Domaine du DRAGON


A.MARGAINE


Château FONTBONNE


VAUTRAIN-PAULET


De VENOGE


Domaine de La GAUTERIE


Château HOURTIN-DUCASSE


Domaine Vincent BACHELET


Alain THIÉNOT


Domaine LAFRAN-VEYROLLES


Albert de MILLY


Château LARRAT


Domaine du GRANIT DORÉ


Château VIEUX TOURON


Château AUX-GRAVES-DE-LA-LAURENCE


Château HAUT-MACÔ


Château de HAUTE-SERRE


Château CROZE de PYS


Charles HEIDSIECK


Domaine de L'R


Domaine de la CROIX BLANCHE


Château LAGRANGE Les TOURS


Domaine François GERBET


Château LAFON


Jean-Christophe MANDARD


Domaine VIRELY-ROUGEOT



CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


CHAMPAGNE GREMILLET


CHAMPAGNE PERSEVAL-FARGE


H. DARTIGALONGUE ET FILS


CHATEAU HAUT-SAINT-CLAIR


CHAMPAGNE JEAUNAUX-ROBIN


DOMAINE DE LA VALERIANE


DOMAINE GOURON


CHATEAU DE LA BRUYERE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales