Chateau Vin

Edition du 26/03/2019
 

MONTROSE AU SOMMET

Excellence

Château MONTROSE


“C’est une véritable originalité dans une propriété d’avoir entamé une démarche environnementale. En 2006, quand la famille Bouygues achète la propriété et voit le potentiel de ce terroir, trois idées apparaissent : faire le plus grand vin, se doter d’un outil de travail pour faire le plus grand vin, et dans le plus grand respect environnemental. Ils ont tout-de-suite pensé panneaux photovoltaïques, géothermie… Ces motivations ont été au cœur de la rénovation et cela a été la première étape. Quelques années plus tard, nous nous sommes intéressés à la viticulture Bio pour éviter les risques aussi bien pour le personnel de la propriété que pour les consommateurs. Nous avons donc entamé des expérimentations sur certaines parcelles. Nous avons la chance d’avoir un très grand terroir de 90 ha d’un seul tenant Nous sommes partis du principe de base que tout ce que nous prenions à la Nature, nous devions lui restituer. Nous ne sommes pas certifié Bio car il faut avoir une expérience depuis 3 ans et cela impose de respecter à la lettre la chartre. Nous préférons utiliser des produits précurseurs. La recherche scientifique évolue très vite, nous préférons être indépendants pour mieux gérer seul notre attitude environnementale vertueuse, peut-être qu’on demandera la certification Bio plus tard… Pour l’instant, on n’en voit pas trop l’intérêt, vu tous les efforts produits ici. Vendange 2018 à Montrose : nous avons été victime de deux choses : le mode de lutte contre le mildiou car les méthodes bio ne sont pas efficaces, on a vu leurs limites lors de cette pression mildiou 2018, du jamais vu depuis 50 ans… Cela ajouté à la grande sécheresse durant l’été, nous avons bien sûr subit une perte de récolte. Les baies de raisins récoltées étaient extrêmement saines et concentrées, des peaux épaisses chargées en tanins, on a obtenu une matière première exceptionnelle avec un fruité hors du commun. Nous goûtons un superbe résultat dans les barriques, on tient un millésime un peu particulier, un millésime chaud, sec, comparable au 2009. Grâce à la précision que l’on est capable d’apporter à la vinification, nos vins expriment beaucoup d’élégance, de finesse. 2017 : un vin un peu en recul par rapport au 2016. Un ensoleillement moins marqué, une climatologie moins favorable, la nature a un rôle à jouer… Un joli vin bien fait, bien né sur un beau terroir mais qui n’a pas le charme du 2016. 2016 : un millésime de référence, des conditions climatiques très favorables, un vin parfaitement typé terroir de Montrose, beaucoup de précision, une ossature et une droiture tannique impressionnantes, c’est ce qui le caractérise vraiment.”

   

MONTROSE AU SOMMET

Famille Bouygues - Gérant : Hervé Berland
3, avenue des Vignolles
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 30 12

Email : chateau@chateau-montrose.com





> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Franck DEBUT


Située dans le massif historique de Saint-Thierry, à dix kilomètres au Nord-Ouest de Reims, l’exploitation familiale s’étend sur près de 7 ha. Les trois-quart du vignoble sont plantés en coteaux. Tous bénéficient d’une exposition plein sud, et produisent un raisin de grande qualité. “Nous avons choisi d’élever 60% de nos surfaces en Pinot meunier, 30% en Pinot noir et 10% en Chardonnay, explique-t-on. Nous disposons ainsi des trois cépages champenois pour réaliser nos assemblages et donner tous leurs caractères à nos Champagnes. Les plus vieilles vignes ont quarante ans, une partie étant arrachée tous les deux ou trois ans afin de renouveler le vignoble.” Excellent Champagne Prestige, cette cuvée met l'accent sur la finesse du Pinot noir et du Chardonnay, le Pinot meunier lui conférant équilibre et homogénéité, de robe jaune clair aux reflets ambrés, d’une jolie finesse, il est réussi, alliant rondeur et vivacité, tout en persistance comme le Blanc de noirs, où se décèlent des nuances de coing et de narcisse, qui allie rondeur densité, parfait au cours du repas. Quant au Champagne brut Tradition, 40% Pinot noir, 20% Chardonnay et 40% Pinot meunier, aux arômes intenses à dominante d’amande, de musc et de genêt, de mousse abondante, très bien dosé, il mêle charpente et finesse, avec des notes florales et fruitées en finales, vraiment agréable.


Rue des Grattières
51220 Hermonville
Téléphone :03 26 61 52 74 et 06 77 06 01 29
Email : info@champagne-franck-debut.com
Site personnel : www.champagne-franck-debut.com

Domaine de POUYPARDIN


Vignoble de 6,5 ha, exclusion de toute aromatisation et de toute correction du vin, les rares insecticides mis en œuvre sont dorénavant tous homologués en Agriculture Biologique. Nos vignes sont cultivées en petits rendements et atteignent leur idéale maturité. Les vendanges demeurent entièrement manuelles. Egrappés, puis légèrement foulés, les raisins sont ensuite encuvés, sans pompage, par simple gravité. Savoureux IGP Gers rouge Euphorisant Béguin 2016, cépages Merlot et Syrah, élevé en cuves, de couleur profonde, bien corsé, aux tanins fondus en bouche, riche et structuré, au nez persistant où dominent des arômes subtils de griotte et de poivre. Remarquable IGP Gers blanc Mœlleux L’Éclat 2016, 100% Petit Manseng, élevé en cuves, au nez subtil, d’une belle persistance aromatique, à dominante de fruits macérés (abricot) et d’amande, c’est un vin d’une belle persistance en finale.  Sur la fraîcheur, l’IGP Côtes de Gascogne Rosé des Vents 2017, 50% Merlot et 50% Côt, réalisé par saignée et élevé en cuves Inox, d’une belle harmonie, très réussi, aux senteurs d’orange et de rose, tout en bouche, avec cette touche épicée.

Stéphane Picarelli
Béguin
32100 Condom
Téléphone :05 62 68 34 77 et 06 73 67 31 22
Site personnel : www.pouypardin-vin-gers.com

Château de ROQUEBRUNE


Au sommet. Une propriété familiale depuis plus de 5 générations. L’encépagement se compose de 65% de Merlot, 15% de Cabernet-Sauvignon et de 20% de Cabernet franc, vendanges manuelles. Le travail régulier de la terre, dans le respect de l'environnement, est privilégié, excluant tout désherbant chimique et tout traitement chimique systémique. C'est l'observation permanente du vignoble qui détermine les interventions. La faune présente dans le vignoble atteste de l'équilibre naturel obtenu. Sur le terrain, donc, pas de désherbant chimique, l'herbe ne pousse pas parce que son vigneron travaille la terre. Il la retourne plusieurs fois par an, avec des charrues appropriées. Florent Guinjard est un enfant du vignoble bordelais. Un vrai ! Sa passion pour le vin, il a à cœur de la partager avec le plus grand nombre. Il aime par-dessus tout faire découvrir la diversité étonnante des vins qu'il produit sur son domaine. A la tête d'une propriété qui appartient à sa famille depuis 1880, il perpétue à la fois la tradition tout en faisant progresser, année après année, sa technique de vinification en s'entourant des conseils des meilleurs œnologues bordelais pour offrir un vin haut de gamme à un prix accessible. Sa volonté : produire des vins fruités, fins très peu boisés. Sa marque de fabrique : le fruit. “D'une étendue de 11,2 ha, précise Florent Guinjard, le vignoble est regroupé autour du chai. Il est situé sur le plateau sablo-limoneux et caillouteux se trouvant au nord-est de Libourne. Nous travaillons aujourd'hui 10,5 ha, avons augmenté la capacité de notre cuverie pour pouvoir vinifier tous les raisins que nous produisons. En 2009, nous nous sommes équipés d'une thermo-régulation pour mieux maîtriser la température de nos fermentations. En 2010, pour améliorer notre qualité et être respectueux de notre récolte, nous avons acheté un nouveau pressoir. En 2012, dans une démarche écologique, nous nous équipions d'une aire de lavage, et de cuves de stockage des effluents. La même année nous remettions en état 1 ha de vignes, en l'arrachant et la replantant. Puis, en 2014, nous avons remis en état 1 ha de vignes, que nous replantons avec notre propre Merlot sélectionné.” Pour Florent Guinjard, “le 2018 est une année superbe en quantité et en qualité, mais nous avons dû traiter sept jours sur sept et avons été largement récompensés de notre travail par ce superbe millésime, puissant, coloré, qui est vraiment tel que nous le souhaitions. Nous prévoyons de produire notre cuvée boisée “Audrey” 2018 qui attendra de longues années avant d’être proposée. Nous continuons d’améliorer notre matériel pour gagner plus d’efficacité sur le travail du sol.” Franchement, son Lalande-de-Pomerol cuvée Reine 2016 est vraiment superbe, dense et bien charnu, qui associe couleur et structure, avec ces notes caractéristiques de cerise et d’humus, charpenté, aux tanins mûrs, de bouche puissante et savoureuse, et d'excellente garde. Il en est de même pour son 2015, au nez de cerise mûre, avec des senteurs de groseille et de cuir, est un vin généreux et harmonieux, de robe carmin intense, et développe une bouche persistante avec ces notes d’épices et de myrtille, aux nuances de fumé. Le 2014, a des arômes de fruits macérés et d’épices, une belle teinte grenat, un vin dense au nez comme en bouche, alliant finesse et charpente, aux tanins à la fois riches et soyeux, d’excellente évolution.  Beau 2012, de belle robe rubis soutenu, un vin très harmonieux, au nez de framboise et de violette et une pointe d’épices, charnu en bouche. Le 2011, ample et riche au nez comme en bouche, est d’un bel équilibre, gras, aux tanins fondus, où se marient la griotte et l’humus, un très joli vin. Superbe 2010, aux notes de fruits rouges mûrs (cassis) et d'épices douces (cannelle), bien charnu, d'une grande intensité, aux tanins savoureux et puissants à la fois, et se savoure sur une selle d'agneau aux blinis d'estragon ou une oie aux champignons.

Florent Guinjard
6, route des Galvesses
33500 Lalande-de-Pomerol
Téléphone :05 57 74 08 92
Email : chateauderoquebrune@lalande-pomerol.com
Site : www.vinsdusiecle.com/chateauderoquebrune
Site personnel : www.chateauderoquebrune.com

DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


Une propriété dotée d'un superbe terroir. La vendange est manuelle, non égrappée, foulée souplement avant d'être mise en cuves de fermentation pendant 15 à 21 jours sous contrôle des température. Puis le vin est élevé en foudres de chêne de 18 à 24 mois. Cela donne ce grand vin rouge au nez puissant où se mêlent les épices et les fruits rouges, ample et solide, riche en couleur comme en structure, aux tanins très équilibrés, de garde. Le Bandol blanc issu des cépages Clairette et Ugni blanc est tout aussi savoureux, il laisse s'échapper des notes florales intenses de bruyère, idéal sur des poissons grillés, de bouche persistante comme le Bandol rosé, alliant finesse et structure en bouche, aux notes de fleurs, de belle robe intense, un vin très élégant, très persistant au palais. Remarquable rapport qualité-prix et quantités limitées, possibilité d'acheter des millésimes plus anciens.

Mme Férec Jouve
2115, route de l'Argile
83740 La Cadière-d'Azur
Téléphone :04 94 90 13 37
Télécopie :04 94 90 11 18
Email : lafran-veyrolles@wanadoo.fr
Site : lafranveyrolles
Site personnel : www.lafran-veyrolles.com


> Nos dégustations de la semaine

Château BALESTARD La TONNELLE


?Pour Thierry Capdemourlin, le 2017 est un millésime à faible production, de petits rendements à cause du gel. Pas sur l?ensemble des propriétés, nous avons eu moins de vin au Château Cap de Mourlin et au Château Roudier mais pas au Château Ballestard-La-Tonnelle, fort heureusement? On peut dire que l?on ne s?en sort pas trop mal.
Nous trouvons en les goûtant, alors qu?ils sont à l?élevage, qu?il y a une belle qualité.
En 2016, les rendements étaient nettement plus élevés, c?est un très grand millésime, un vin très riche, gourmand, plein, un vin exceptionnel de très grande qualité. Le 2015 est aussi un millésime exceptionnel, avec du volume, du gras, un vin très généreux.
En effet, poursuit Jacques Capdemourlin, le 2015 a beaucoup de mâche, c?est un vin équilibré d?une belle ampleur. Les 2015 et 2016 ont chacun leur propre personnalité, ce sont deux très grands millésimes. Le 2016 promet beaucoup, c?est un vin très équilibré, bien typé terroir, un vin soyeux, d?un bon potentiel de garde, et, qui offre aussi en bouche, une très agréable fraîcheur aromatique.?
En effet, ce très beau Saint-Émilion GCC Château Balestard La Tonnelle 2015 est un vin avec beaucoup de structure, très bien équilibré, au nez de cerise confite et d?humus, de charpente élégante, de bouche ronde mais puissante, dominée par les fruits macérés et l'humus, de fort belle garde. Le 2014, riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé. ?Concernant le 2014, nous avons vendangé vers la mi-octobre. Dans l?ensemble de nos propriétés les robes sont homogènes, le vin est généreux, vineux, ample, notes de cerise noire et truffe, bouche superbe, dense et racée, des tanins remarquablement enrobés par un boisé délicat. Finale longue et persistante, un superbe vin de garde. Pour le Château Cap de Mourlin, la robe est grenat intense, notes de fruits noirs, attaque franche et fraîche, belle concentration, tanins serrés, gras et onctueux, un très grand vin de terroir. Nous cherchons à obtenir cette complexité aromatique en vendangeant tardivement et en faisant de petits rendements de 35hl/ha. Nous avons prolongé l?élevage en barriques de 15 à 18 mois.?Le 2013, de robe grenat foncé, au bouquet développé avec des nuances fruitées et giboyeuses, aux tanins harmonieux, tout en bouche, fin et corsé à la fois, un vin charmeur.  Excellent 2012, de base tannique ample et très équilibrée, dense, de robe soutenue, charnu et gras, au nez complexe et subtil à la fois, dominé par la griotte, la prune et le fumé au palais. Le 2011 est un vin complet, aux arômes persistants et subtils de petits fruits rouges mûrs à noyau, avec des tanins riches.
Le Saint-Émilion GCC Château Cap de Mourlin 2015, 14 ha de vignes, est généreux, de teinte grenat soutenu, dense au nez comme en bouche (cassis, cannelle), bien équilibré avec ses tanins savoureux. Le 2014, qui mêle concentration d?arômes et ampleur, a des notes de cerise noire macérée, de cuir et d?humus, a une bouche savoureuse. Joli 2013, de couleur pourpre, au nez confit, aux tanins très harmonieux, est un joli vin, avec des senteurs de cassis et de cuir, d?une grande souplesse au palais.
Quant à leur Montagne-Saint-Emilion Château Roudier 2015, il est toujours à la tête de son appellation, très classique, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, un vin au nez de fruits rouges surmûris, légèrement épicé en finale, de très bonne charpente, de bouche puissante.

Jacques et Thierry Capdemourlin

33330 Saint-Émilion
Tél. : 05 57 74 62 06
Email : info@vignoblescapdemourlin.com
www.vignoblescapdemourlin.com


Château PASCAUD


Le Château Pascaud a rejoint, en 2017, la belle exploitation familiale des Vignobles Jalousie Beaulieu. Cette transition s?est effectuée en douceur, puisqu?elle fait suite à 20 ans de fermages auprès de l?ancien propriétaire, Bernard Avril. Philippe Person, œnologue, mène passionnément cette exploitation des Vignobles Jalousie Beaulieu depuis 1995. Il poursuit pour la cinquième génération cette histoire de famille qui a commencé en 1910 avec 20 ha pour atteindre aujourd?hui 160 ha.
Le Vignoble Pascaud représente 27 ha sur un terroir argilo-calcaire planté à 4 600 pieds/ha. Le mode de culture est raisonné et applique les normes du SME (Système Management Environnemental) en vue de la certification environnementale ISO 14 001 sur l?année 2018. La vinification est traditionnelle tout en bénéficiant des techniques les plus modernes et d?un suivi parcellaire pour optimiser les vendanges à maturité.
Beau Bordeaux Supérieur 2015, 100% Merlot, de bouche classique, intense, aux notes de cassis mûr et de fraise des bois, tout en arômes et structure, d?une belle ampleur, un vin corsé, très bien élevé. Le 2014, aux notes de cassis et de framboise, aux tanins ronds, est un vin ample et bien classique.

Scea Jalousie-Beaulieu - Famille Person
1, Chemin La Jalousie
33133 Galgon
Tél. : 05 57 74 30 13
Email : jalousie.beaulieu@orange.fr
www.jalousie-beaulieu.com


Domaine de La MEULIÈRE


La famille Claude Laroche cultive la vigne à Fleys de père en fils depuis 1780. Le domaine compte 25 ha de vignes, et est engagé dans une démarche de production très raisonnée, en développement durable, certification HVE (Haute Valeur Environnementale) en cours.
J?ai apprécié leur Chablis Premier Cru Mont de Milieu 2014, élevé 12 mois en cuves Inox, très réussi, d?une belle rondeur, aux connotations de fleurs blanches et d?amande, de bouche racée (15 €). Au même prix, le Chablis Premier Les Fourneaux 2014, élevé également 12 mois en cuves Inox, est gras et complexe au nez comme en bouche, marqué par des nuances de pain grillé, de fruits blancs mûrs et de noisette.
Joli Chablis 2014, séduisant, avec des notes de fleurs et de fruits frais, un vin tout en harmonie, à prévoir sur des gougères (9,50 €).

Nicolas et Vincent Laroche
BP 25
89800 Fleys
Tél. : 03 86 42 13 56
Fax : 03 86 42 19 32
Email : chablis.meuliere@wanadoo.fr
www.chablis-meuliere.com



> Les précédentes éditions

Edition du 19/03/2019
Edition du 12/03/2019
Edition du 05/03/2019
Edition du 26/02/2019
Edition du 19/02/2019
Edition du 12/02/2019
Edition du 05/02/2019
Edition du 29/01/2019
Edition du 22/01/2019
Edition du 15/01/2019
Edition du 08/01/2019
Edition du 01/01/2019
Edition du 25/12/2018
Edition du 25/12/2018
Edition du 18/12/2018
Edition du 11/12/2018
Edition du 04/12/2018
Edition du 27/11/2018
Edition du 20/11/2018
Edition du 13/11/2018
Edition du 06/11/2018
Edition du 30/10/2018
Edition du 23/10/2018
Edition du 16/10/2018
Edition du 09/10/2018
Edition du 02/10/2018
Edition du 25/09/2018
Edition du 18/09/2018
Edition du 11/09/2018
Edition du 04/09/2018
Edition du 28/08/2018
Edition du 21/08/2018
Edition du 14/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017
Edition du 19/09/2017

 



Domaine Guy BAUDIN et Fils


Château MONTROSE


Château MAZERIS


Mas de DAUMAS-GASSAC


J. de TELMONT


Château de VALOIS


RUHLMANN-SCHUTZ


Domaine L'ENTRE DEUX MONDES


Georges KLEIN et Fils


Château BOVILA


Olivier et Laëtitia MARTEAUX


Domaine Jean CHARTRON


Château NOZIÈRES


Scea Roger PABIOT et ses Fils


De VENOGE


Château CORNEMPS


A. MARGAINE


BORIE MANOU


Michel MORILLEAU


Château BEAUCHENE


Château FILHOT


Château de PANIGON


GODINEAU Père et Fils


Domaine Bernard DELAGRANGE et Fils


Château La VARIÈRE


Château LAYAUGA-DUBOSCQ


Domaine de La VIEILLE


Vignobles GASSIES-GAUTEY


Château de CREZANCY


Domaine HEIMBOURGER Père et Fils


Jean-Bernard BOURGEOIS



DOMAINE ALAIN VIGNOT


CEDRIC CHIGNARD


CHATEAU REDORTIER


CHÂTEAU FILLON


DOMAINE TROTEREAU


EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


DOMAINE ALARY


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


DOMAINE DE LA RENAUDIE


DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales